Archives de catégorie : Films vus

Mauvais sang – Leos Carax

Com a música e os movimentos da personagem é nós transmitido o sentimento de liberdade e loucura. No fotograma escolhido, a personagem de braços abertos, peito para fora e a gritar, faz ênfase às sensações antes referidas. Acho que todos nos conseguimos rever na personagem, pois todos temos tempos em que precisamos de nos libertar e libertar todas as emoções que sentimos.

Avec la musique et les mouvements du personnage, on nous transmet le sentiment de liberté et de folie. Dans le photogramme choisi, le personnage à bras ouverts, criant la poitrine bombée, accentue les sensations évoquées ci-dessus. Je pense que nous pouvons tous nous revoir dans le personnage, car nous avons tous des moments où nous devons nous libérer et libérer toutes les émotions que nous ressentons.

Maria Belo

 

No excerto em que o fotograma está inserido, podemos ouvir uma música que nos dá sensação de alegria e de energia.

Dans l’extrait où se trouve le photogramme, nous pouvons entendre une chanson qui nous donne un sentiment de joie et d’énergie.

Martim Simões

Catégorie : Exercices, Films vus | Laisser un commentaire

Tree of life – Terrence Malick

Esta cena escolhida dá-nos a entender dois contrastantes estados de espírito da personagem: o primeiro, uma birra de ciúmes causada pelo facto do seu irmão mais novo estar a ser acariciado. Entre dois planos que o demonstram, está outro que retrata a estranheza e a curiosidade de entender o que realmente é « aquilo » nos braços da sua mãe.

Dans la scène choisie, on s’aperçoit de deux humeurs contrastées du personnage: la première, une crise de jalousie provoquée par le fait que son jeune frère soit caressé. Entre les deux plans qui le démontrent, il y en a un autre qui dépeint l’étrangeté et la curiosité de comprendre “ce” qui se trouve vraiment dans les bras de sa mère.

Ricardo Sardinha

Catégorie : En classe, Films vus | Laisser un commentaire

Les petites fugues – Yves Yersin

Neste excerto, o homem do campo parece saber muito sobre o que vê, e começa a observar e sentir a bicicleta. Escolhemos o fotograma em que ele apalpa o selim. Está cena traz-me a sensação de algo novo, por estrear, algo confortável. Fez-me lembrar as caminhadas de bicicleta que faço em família, todos os anos, nos prados do Alentejo.

Dans cet extrait, l’homme à la campagne semble en savoir long sur ce qu’il voit, et commence à observer et à sentir la mobylette. Nous avons choisi le photogramme dans lequel il touche la selle. Cette scène me donne le sentiment de quelque chose de nouveau, à étrenner, quelque chose de confortable. Cela m’a rappelé les balades à vélo, en famille, que je fais tous les ans, dans les prés de l’Alentejo.

Guilherme Claudino

 

A cena da bicicleta estimula-nos quatro dos cinco sentidos: começa com a visão, enquanto a personagem está a admirar a bicicleta motorizada que acabou de obter; o tato, ao tocar no selim da bicicleta; a audição, quando bate no metal desta; e o olfato, quando cheira o óleo do motor da bicicleta.

La scène du vélo nous stimule quatre des cinq sens: elle commence par la vision, tandis que le personnage admire la mobylette qu’il vient d’obtenir; puis c’est le toucher, en touchant la selle de la mobylette; l’ouie, quand il frappe sur le métal; et l’odorat, quando il sent l’huile à moteur de la mobylette.

André Pissarra

Catégorie : En classe, Films vus | Laisser un commentaire

La rentrée des classes – Jacques Rozier

La rentrée des classes – Jacques Rozier

Este fotograma traz me uma sensação de quietude, de paz e tranquilidade. O rapaz é rodeado com sensações da natureza, a água a roçar no seu corpo, o som dos passarinhos a cantar, a leve agitação dos ramos das árvores. O rapaz observa cuidadosamente estes detalhes e aprecia-os, esquecendo-se de tudo e de todos

Guilherme Claudino

Ce photogramme m’apporte une sensation d’immobilité, de paix et de tranquillité. Le garçon est entouré de sensations de la nature, l’eau effleurant son corps, le chant des oiseaux, les branches qui bougent légèrement. Le garçon observe attentivement ces détails et les apprécie, oubliant tout et tout le monde.

Catégorie : En classe, Films vus | Laisser un commentaire

Sortie à la cinémathèque portugaise

Ida à Cinemateca Portuguesa

 

Uma das primeiras experiências que tivemos como grupo do clube de cinema foi a ida à Cinemateca Portuguesa, em Lisboa. O filme assistido foi “O espírito da colmeia” que retrata a década de 40 em Espanha, mais exatamente a vida de duas meninas que, após assistirem um filme sobre Frankenstein, ficaram obcecadas com a personagem. Com o desaparecimento de uma delas, a obsessão cresce ainda mais. O filme revela a tristeza de Ana, a personagem principal. Este sentimento é nos retratado com os poucos diálogos, com a música pesada e as pausas prolongadas.

Maria Belo

 

 

Sortie à la cinémathèque portugaise

L’une des premières expériences que nous avons eues en tant que groupe du club de cinéma a été la sortie à la cinémathèque portugaise de Lisbonne. Nous avons vu “L’Esprit de la ruche”, qui dépeint les années 40, en Espagne, plus précisément la vie de deux fillettes qui, après avoir vu un film sur Frankenstein, sont devenues obsédées par le personnage. Avec la disparition de l’une d’elles, l’obsession grandit encore plus. Le film révèle la tristesse d’Ana, le personnage principal. Ce sentiment nous est décrit avec peu de dialogues, de la musique lourde et de longues pauses.

Catégorie : Divers, Films vus | Laisser un commentaire

Collège Paul Klee à Thiais : étude d’un extrait « Blue Velvet, 1986, David Lynch

Nous avons vu un extrait de Blue Velvet (1986) de David Lynch. L’extrait montre une vie idéale (le ciel bleu azur, les fleurs, le gazon, le conducteur du camion de pompier qui fait coucou à la caméra, les enfants qui traversent sagement la rue sur le passage piéton, un homme béat qui arrose la pelouse de son jardin, une dame qui regarde sa série préférée en buvant son thé…) le tout accompagné d’une musique sirupeuse.

Mais petit à petit, la musique s’éloigne et est remplacée par des sons bizarres et acides. Le tuyau d’arrosage se coince, l’homme tombe, victime de la projection du robinet :

la caméra se retrouve au niveau du sol pour filmer les insectes qui grouillent sous la pelouse. Les sensations de paix harmonieuse ressenties par le spectateur sont remplacées par des sensations d’horreur et de chaos.

Ensuite, nous avons préparé l’exercice 2. (voir article suivant)

Nous avons fait 5 groupes : un par sens. Le groupe du toucher est parti filmer des plans dans la cour, sur le terrain de basket. (voir article suivant)

Pendant ce temps, les autres groupes ont regardé un extrait du Goût de la cerise (1997) d’Abbas Kiarostami.

Classe 4C du collège Paul Klee, Thiais, Ile de France

Catégorie : En classe, Films vus | Laisser un commentaire

Excertos de filmes vistos nas oficinas// Films vus aux ateliers

 

 

 

Reentrée des Classes de Jacques Rozier

 

 

 

Les Petites Fugues de Yves Yersin

Lifeline de Victor Erice

Catégorie : En classe, Films vus | Laisser un commentaire

Reflexões sobre as sensações no filme O Espírito da Colmeia, de Víctor Erice

 

No dia 15 de Outubro fomos à Cinemateca ver o “ O Espírito da Colmeia” de Víctor Erice. O filme transmite um conjunto de sensações não só nas cenas em que vemos as personagens Ana e Isabel a terem certas sensações, mas também, noutros momentos em que nós espectadores temos certas sensações, sem ser através das personagens. Muitos referiram o momento em que Ana sente a presença da Isabel prestes a pregar-lhe um susto, outros o momento em que Isabel tenta asfixiar o gato, e depois deste a morder, ela usar o sangue da sua ferida no dedo para pintar os lábios.

Escolhemos alguns fotogramas para fixar algumas sensações, umas a que sabemos o que chamar, outras não.

   

 

Le 15 octobre dernier nous sommes allés à la Cinémathèque portugaise pour voire L’Esprit de la Ruche, de Victor Erice. Le film transmet un ensemble de sensations, pas seulement dans les séquences dans lesquelles on voit les personnages Ana et Isabel ayant des sensations, mais aussi, en d’autres moments dans lesquels nous, les spectateurs, avons des sensations qui ne sont pas transmises par les personnages. Beaucoup d’entre nous on référé le moment quand Ana sent la présence d’Isabel sur le point de le faire peur, autres le moment quand Isabel essai d’étouffer le chat, et après qu’il l’a mordu, elle peindre ses lèvres avec le sang de la blessure.

On a choisi quelques photogrammes pour fixer quelques sensations, dont quelques unes on sait le nom et d’autres don on ne sait quoi l’appeler.

 

      

Catégorie : Films vus | Laisser un commentaire

As sensações em « O Espírito da Colmeia » – Les sensations dans « L’Esprit de la Ruche »

La première sensation survient quand le cinéma ambulant arrive au village. Les enfant courent derrière la camionnette du cinéma jusqu’à l’endroit où aura lieu la projection du film, et même les vieux sortent de chez eux pour aller voir le film.

J’ai eu une sensation de nostalgie car, quand j’avais 5 ou 6 ans, je courrais toujours derrière la camionnette du marchand de glaces.

A primeira sensação acontece no filme quando o cinema ambulante chega á aldeia. As crianças correm atrás do carro do cinema até ao local onde acontece a projecção do filme e até os mais velhos saem de casa para irem ver o filme.

Tive uma sensação de nostalgia porque eu, com os meus 5/6 anos corria sempre atrás do carrinho dos gelados.

Beatriz Evaristo (11º ano / Classe de première)

Catégorie : En classe, Films vus | Laisser un commentaire

Rencontre des ateliers CCAJ à la Cinémathèque Portugais / Encontro das oficinas CCAJ na Cinemateca Portugesa – « O Espírito da Colmeia / L’Esprit de la Ruche » de Victor Erice

La sensation de voir un film dans un espace approprié, en ce cas à la Cinémathèque Portugaise, est unique, très intéressante mais d’une manière générale nostalgique car dans notre ville l’unique cinéma a fermé et il est très rare que nous puissions découvrir un film dans une salle,

A sensação de visionarmos um filme num espaço adequado, ou seja na Cinemateca Portuguesa, é único, bastante interessante, e numa visão geral, nostálgico, pois na nossa cidade o cinema encerrou e é rara a vez em que vemos um filme num destes lugares.

Beatriz Evaristo

Ce fut incroyable de pouvoir regarder un film ensemble, avec tous les autres jeunes qui font partie de ce projet. Nous réagissions à ce que nous voyions comme si nous étions une seule personne et cela était fantastique. J’avais déjà vu des films dans une salle de cinéma mais je n’avais jamais ressenti une telle communion avec les personnes qui étaient là avec moi.

Foi incrível poder ver um filme em conjunto com outros jovens que integram este projecto, todos reagíamos ao que víamos como se fossemos um só e isso foi espectacular. Já vi filmes em salas de cinema grandes mas nunca tinha sentido uma conexão tão grande com as pessoas que estavam ali comigo.

Beatriz Mestre

Voir un film dans la salle de la Cinémathèque portugaise a été une fabuleuse sensation. Encore plus que dans un cinéma normal par le fait d’être dans cette salle énorme, avec les élèves des autres écoles qui participent au même projet que moi, dans la « maison » du cinéma, à voir un film différent mais intéressant: « L’Esprit de la Ruche »

Ver um filme na Cinemateca foi uma óptima sensação. Tornou-se até melhor do que num cinema pelo facto de estar naquela sala enorme, com alunos de outras escolas no mesmo projecto que o meu, na “casa” do cinema a ver um filme diferente mas interessante “ O Espírito da Colmeia”.

Catarina d’Almeida

Catégorie : Films vus | Laisser un commentaire