Archives mensuelles : décembre 2019

Rodagem do 1º exercício – Tournage du Exercice 1

Catégorie : Exercice 1, Exercices | Laisser un commentaire

Excertos de filmes vistos nas oficinas// Films vus aux ateliers

 

 

 

Reentrée des Classes de Jacques Rozier

 

 

 

Les Petites Fugues de Yves Yersin

Lifeline de Victor Erice

Catégorie : En classe, Films vus | Laisser un commentaire

Música y sensaciones. Ej. 3 / Musique et sensations, exercice 3

En el primer acercamiento a la ‘música en el cine’, tal como lo sugería la consigna del ejercicio 3, les pedimos a los alumnos de la Escuela Marcos Sastre que eligieran una música instrumental para compartir en el taller. Si bien esta region isleña tiene una gran tradición de música folclórica que crearon aquí los inmigrantes polacos, alemanes y rusos, nada de esos sonidos queda en el paisaje músical de esta comunidad. Cabe decir que, los alumnos no tienen electricidad (por lo tanto ni ordenadores ni internet), en sus familias tampoco hay músicos, por lo tanto su único acceso a la música es a través de la radio. La música que ellos trajeron para compartir en el aula fue una canción de regaeton con letra.

Habiendo sondeado el panorama musical del los chicos con los docentes, entendimos que sería improbable que ellos presenten una música instrumental, por nuestra parte, les llevamos 3 composiciones diferentes. La propuesta en el aula fue, que cerraran los ojos y se tomaron un tiempo para escuchar nustras tres propuestas y la de ellos. Luego, en la hoja que cada uno tenía, dibujar o escribir las sensaciones que cada melodía le fue despertando: un color, una forma, un objeto, una palabra, un nombre, etc.

En la elección de nuestra propuesta, dado en cuenta el contexto de la escuela, propusimos una composición referida al agua: Jeux d´eau de Maurice Ravel (interpretada por la argentina Martha Argerich). En segundo lugar, como contrapunto temporal y estético, una composición contemporánea, sin instrumentación más que la voz: Lux Aeterna de György Ligeti. En tercer lugar, pensamos en un elemento clave de la isla: el viento. Por lo que propusimos el segundo movimiento del Concierto K.299 para Flauta y Arpa de W. A. Mozart. Y por último, la música que ellos eligieron fue “La vida es un carnaval” de Maluma.

Dans la première approche de la «musique au cinéma», comme le suggère le slogan de l’exercice 3, nous avons demandé aux élèves de l’école Marcos Sastre de choisir une musique instrumentale à partager dans l’atelier. Bien que cette région insulaire ait une grande tradition de musique folklorique créée par des immigrants polonais, allemands et russes, aucun de ces sons ne reste dans le paysage musical de cette communauté. On doit dire que les maisons n’ont pas d’électricité (donc ni ordinateur ni internet), dans leur famille il n’y a pas non plus de musiciens, donc leur seul accès à la musique se fait par la radio. La musique qu’ils ont amenée à partager en classe était une chanson de regaeton avec des paroles.

Après avoir sondé avec les enseignantes le paysage musical des élèves, nous avons compris qu’il serait peu probable qu’ils présentent une musique instrumentale. Donc pour notre part, nous leur apportons 3 compositions différentes pour ouvrir le jeu musical. La proposition en classe était de fermer les yeux et de prendre le temps d’écouter en profondeur les pièces de musique. Puis, sur la feuille que chacun a eue, de dessiner ou écrire les sensations que chaque mélodie éveillait: une couleur, une forme, un objet, un souvenir, un mot, un nom, etc.

Dans le choix de notre proposition, compte tenu du contexte de l’école, nous avons proposé une composition faisant référence à l’eau: Jeux d’eau de Maurice Ravel (interprétée par Martha Argerich, Argentine). Deuxièmement, comme contrepoint temporaire et esthétique, une composition contemporaine, sans instrumentation autre que la voix: Lux Aeterna de György Ligeti. Troisièmement, nous pensons à un élément-clé de l’île: le vent. Nous avons donc proposé le deuxième mouvement du concert K.299 pour flûte et harpe de W. A. Mozart. Et enfin, la musique qu’ils même ont choisie était « Life is a carnival » de Maluma.

 

Después de escuchar los 4 fragmentos con atención, con los ojos cerrados, en la oscuridad, los alumnos expusieron sobre las sensaciones que las cuatro propuestas habían despertado en cada uno.

Après avoir écouté les 4 fragments avec attention, les yeux fermés, dans le noir possible à cette heure du matin, les élèves ont exposé les sensations que les quatre propositions avaient éveillées dans chacun.

Tableau avec appréciations générales des sensations générées par la musique

 

Musique 1) Jeux d’eux, de M. Ravel. Papillon volant / Fleur jaune – vert / Violon – piano / Eau – air / Arbre

Musique 2) Lux Aeterna, de G. Ligeti. Vent avec abeilles / Nuit / Étoiles /  Pleine lune / Peur (sans paroles)

Musique 3) Concierto K.299 para Flauta y Arpa de W. A. Mozart: Danse royale / Des flûtes – des souffles / Des petits oiseaux / Du vent.

Musique 4) La vida es un carnaval, de Maluma. Chanson / Paroles

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Más allá de las valoraciones personales, una conclusión general fue que la música sin letra genera más sensaciones. Ravel y Mozart fue ligado a algo más solemne, a la naturaleza (agua, aire, viento) o a seres queridos. La pieza coral de Ligeti, al contrario, generó mucho miedo (esta pieza además fue sugerida dado que ellos quieren para su film-essai una película de suspenso, de terror). La cuarta música, su proposición, fue naturalmente recibida como el lugar común y de relajación.

Au-delà des impressions personnelles, la première chose qui est apparue est que la musique sans paroles génère plus de sensations. Ravel et Mozart étaient liés à quelque chose de plus solennel, à la nature (eau, air, vent) ou à leurs proches. La pièce chorale de Ligeti, au contraire, a généré beaucoup de peur (cette pièce a également été suggérée car ils veulent pour leur film-essai un thriller, film d’horreur…). La quatrième musique, sa proposition, a naturellement été reçue comme le lieu commun et relaxant.

 

          1 (Jeux d’eux, Ravel) Heureux. Contente                    2 (Lux Aeterna, Ligeti) La peur. Ça me tue VALENTINA

1 (Jeux d’eux, Ravel) Ça me fait penser à ma grand-mère, pour la musique et le son. IVANA

1 (Jeux d’eaux, Ravel) Ça me fait penser au pissenlit MORENA

 

 

Entre todos, seleccionaron dos de las composiciones escuchadas: Jeux d’eaux de Ravel y Lux Aeterna de Ligeti. En pequeños grupos salieron a los alrededores de la escuela a captar, con la cámara, el paisaje visual posible, relacionado a las sensaciones que esa música les generó.

Entre tous, ils ont sélectionné deux des compositions entendues: Jeux d’eux de Ravel et Lux Aeterna de Ligeti. Et en petits groupes, ils se sont rendus dans les environs de l’école pour capturer, avec l’appareil photo, le paysage visuel lié aux sensations que cette musique choisit avait généré en eux.

Imágenes filmadas para la música de Jeux d’eau, de M. Ravel.

Images filmées pour la musique de Jeux d’eaux, de M. Ravel

Ivana

Morena, images / Ivana, son

***

Imágenes filmadas para la música de Lux Aeterna, de G. Ligeti.

Images filmées pour la musique de Lux Aeterna, de G. Ligeti.

 

Agustina, en jouant avec le flou / Valentina, son

 

Catégorie : Exercice 3 | Laisser un commentaire

Rodagens do Exercício 2

Escolhemos um bairro ao pé da escola que ninguém conhecia muito bem, a ideia foi essa: ser um lugar a descobrir.  Dividimo-nos em grupos e por cada grupo um sentido: a visão e a audição. Cada grupo filmou 3/5 planos e depois, partindo só do último plano de imagem ou ouvindo apenas o último plano de som, os grupos trocavam de sentido. Na sessão seguinte, voltámos ao bairro para filmar o olfacto e o tacto.

 

Nous avons choisi un quartier près de l’école que personne parmi nous ne connaissait très bien, l’idée étant un local à découvrir. Nous nous sommes divisés en groupes et chaque groupe prenait un sens: vision et audition. Chaque groupe à tourner de 3 à 5 plans et après, ayant vu ou écouté seulement le dernier plan où le dernier son enregistré, les groupes changeaient le sens à tourner. Dans la session suivante, on a retourné au même quartier pour tourner l’odeur et le toucher.

 

 

Catégorie : Exercice 2 | Laisser un commentaire

Jogo do Anjo

Jogo do Anjo

Fizemos um exercício chamado Anjo, que se costuma fazer em teatro e dança e a que se juntou o cinema. Em grupos de 3: uma pessoa com os olhos vendados explora a sala através do tacto e da audição, um Anjo protege-o na sua exploração, outra pessoa filma. Ao fim de algum tempo, trocávamos de posição.

O objetivo do exercício era redescobrir a sala onde todas as semanas temos a oficina de cinema, e sem o auxílio dos olhos estarmos mais abertos aos outros sentidos.

No final do exercício partilhámos sensações. As mais descritas foram

a sensação de que o espaço era infinito e de que se perdia completamente a noção do tempo; sensação de confusão e de desequilíbrio; intensificação dos sons. A sala foi descrita como tendo superfícies ásperas, lisas, rugosas, macias e coisas que deslizam, bicudas e frias. Alguns afirmaram ainda terem-se sentido “vivos”.

 

On a fait un exercice qui s’appelle Ange, qu’on fait d’habitude au théâtre et à la dance et auquel on a ajouté le cinéma. En groupes de 3 : une personne aux yeux bandés explore une pièce à travers l’audition et le toucher, un ‘ange’ la protège dans ses exploits et la troisième personne tourne. Au bout d’un moment, on change les rôles.

Le but de l’exercice était de redécouvrir la salle où toutes les semaines nous avons l’atelier de cinéma, et sans le soutien de nôtre vision être plus ouverts aux autres sens.

À la fin de l’exercice on a partagé nos sensations. Les plus mentionnées étaient la sensation de que l’espace était infini et de que on perdait complètement la sensation du temps; sensation de confusion et de déséquilibre; intensification des sons. La salle a été décrite comme ayant des surfaces rugueuses, lisses, douces et ayant des choses qui glissent, pointues et froides. Quelques uns on dit qu’ils se sentaient ‘vivants’.

 

           

Catégorie : En classe | Laisser un commentaire

sensação/ emoção/ sentimento

sensação/emoção/sentimento

Tentámos colectivamente encontrar a definição de sensação e a diferença entre sentimento, sensação e emoção. Não é fácil.

Chegámos a alguns sítios:

Que a sensação é qualquer coisa que acontece no corpo e que está muito ligada aos sentidos; que a sensação é imediata e momentânea; que se aproxima da reacção e é provocada por um factor externo; que tem a ver com uma abertura para fora, e que acontece quando se está no presente.

Descrevemos alguns momentos em que sentimos isto. Percebemos que nesses momentos o tempo parece dilatado e que a memória que temos deles é tão forte que ao lembrarmo-nos é como se voltássemos a eles.

Acrescentámos assim à nossa tentativa de definição a ideia de intensidade.

 

sensation / émotion / sentiment

Nous avons essayé collectivement de trouver la définition de sensation et la différence entre sensation, émotion et sentiment. Ce n’est pas facile.

On a arrivé à quelques points:

Que la sensation c’est quelque chose que se passe au corps et qui est très liée aux sens; que la sensation est immédiate et momentanée; qui est proche de la réaction et est provoqué par un facteur externe; que a un rapport avec une ouverture à l’extérieur et qui se passe dans le présent.

Nous avons décrit quelques moments dans lesquels on a senti ça. On a compris que à ces moments le temps semble dilaté et que la mémoire qu’on conserve d’eux c’est si forte que quand on les rappelle c’est comme si on revient à eux.

Nous avons ainsi ajouté à nôtre tentative de définition l’idée d’intensité.

Catégorie : En classe | Laisser un commentaire

Reflexões sobre as sensações no filme O Espírito da Colmeia, de Víctor Erice

 

No dia 15 de Outubro fomos à Cinemateca ver o “ O Espírito da Colmeia” de Víctor Erice. O filme transmite um conjunto de sensações não só nas cenas em que vemos as personagens Ana e Isabel a terem certas sensações, mas também, noutros momentos em que nós espectadores temos certas sensações, sem ser através das personagens. Muitos referiram o momento em que Ana sente a presença da Isabel prestes a pregar-lhe um susto, outros o momento em que Isabel tenta asfixiar o gato, e depois deste a morder, ela usar o sangue da sua ferida no dedo para pintar os lábios.

Escolhemos alguns fotogramas para fixar algumas sensações, umas a que sabemos o que chamar, outras não.

   

 

Le 15 octobre dernier nous sommes allés à la Cinémathèque portugaise pour voire L’Esprit de la Ruche, de Victor Erice. Le film transmet un ensemble de sensations, pas seulement dans les séquences dans lesquelles on voit les personnages Ana et Isabel ayant des sensations, mais aussi, en d’autres moments dans lesquels nous, les spectateurs, avons des sensations qui ne sont pas transmises par les personnages. Beaucoup d’entre nous on référé le moment quand Ana sent la présence d’Isabel sur le point de le faire peur, autres le moment quand Isabel essai d’étouffer le chat, et après qu’il l’a mordu, elle peindre ses lèvres avec le sang de la blessure.

On a choisi quelques photogrammes pour fixer quelques sensations, dont quelques unes on sait le nom et d’autres don on ne sait quoi l’appeler.

 

      

Catégorie : Films vus | Laisser un commentaire

Apresentação do Clube de Cinema – Escola Secundária de Camões – Présentations des ateliers

Não há nenhum motivo para estarmos sentados nesta escada, senão o termos sido detidos por uma auxiliar pouco compreensiva quando íamos tirar a foto de grupo nas caves – proibidas – da centenária Escola Secundária Luís de Camões, neste momento em obras e por isso invadida por contentores.

De cima para baixo: André, Maria, Sara, Rafael, Madalena, Matilde, Leonor, Laura, Carolina, Francisca.

Il n’y a pas de motif pour être assis dans ce escalier, sauf le fait qu’on a été retenus par une fonctionnaire auxiliaire peu raisonnable quand on été en train d’aller prendre la photo de groupe dans les caves – défendues – de la centenaire école secondaire Luís de Camões, en travaux a ce moment et à cause de ça envahi par des conteneurs.

De l’haut au bas: André, Maria, Sara, Rafael, Madalena, Matilde, Leonor, Laura, Carolina et Francisca.

Catégorie : Présentations des ateliers | Laisser un commentaire

Présentation des élèves du collège Paul Klee à Thiais

Catégorie : Exercice 1, Présentations des ateliers | Laisser un commentaire

Le carnet de bord des Petits Parisiens

  •                             
Catégorie : Divers, En classe | Laisser un commentaire