Archives de l’auteur : Interscolaire San Lorenzo

1er día de rodaje! / Premier jour de tournage du « film-essai »

El primer día de rodaje fue muy intenso. Debíamos darle al bar otro ambiente diferente al que tiene y la verdad que costó mucho trabajo (especialmente con las luces) encontrar la atmosfera ideal.

Le premier jour de tournage a été très intense. Nous devions donner au bar une atmosphère différente de celle qui est la sienne… beaucoup de travail (surtout avec les lumières) pour trouver l’atmosphère idéale.

La segunda parte ya estábamos más relajados y filmamos en el exterior, en la calle.

La deuxième partie de ce jour de tournage était plus détendue et nous avons filmé à l’extérieur, dans la rue.

 

 

Catégorie : Film-essai | Laisser un commentaire

Guion, ensayo y localizacion / Scénario, répétition et repérage

Luego de haber escrito y reescrito el guión varias veces, conseguimos un lugar para nuestra historia. Un bar! Fuimos allí a conocer el lugar y analizarlo para nuestra película.

Après avoir écrit et réécrit le scénario plusieurs fois, nous avons trouvé un bon lieu pour notre histoire. Un bar! Nous sommes allés là-bas pour connaître le lieu et l’analyser pour notre film. Le repérage!

Una vez que tuvimos las fotos, en el taller analizamos el guión y lo adaptamos a ese espacio. Luego hicimos el ensayo de un plano, en 14 tomas.

Une fois que nous avions les photos du bar, dans l’atelier nous avons analysé le scénario et l’avons adapté à cet espace. Ensuite, nous avons fait la répétition d’un plan, en 14 prises.

 

 

 

 

Catégorie : Film-essai | Laisser un commentaire

Ejercicio 1, 2 y 3 / Exercices 1, 2 et 3

E j e r c i c i o   3   /   E x e r c i c e   3

Los ejercicios sobre el tema de la situación nos hicieron pensar mucho… Luego de la interpretación de los cuadros, seguimos con el ejercicio 3… porque nos pareció más fácil que el 2. Para la primera versión de la misma situación, aprovechamos una cancha de tenis que está al lado de donde tenemos el taller de cine. Basándonos en una situacion de encuentro, se nos ocurrió filmar una situación de seducción y otra de celos. Tuvimos una jornada entera de rodaje (3hs) y otra jornada (después de las vacaciones de verano) de edición (3hs).

Les exercices sur le sujet de la situation nous ont fait beaucoup réfléchir … Après l’interprétation des tableaux, nous avons continué avec l’exercice 3 … parce que cela semblait plus facile que le 2. Pour la première version de la même situation, nous avons profité d’un court de tennis qui se trouve à côté du lieu de l’atelier de cinéma. Basés sur une situation de rencontre, nous avons pensé à filmer une situation de séduction et une autre de jalousie, dans le même exercice. Nous avons eu toute une journée de tournage (3 h) et une autre journée (après les vacances d’été) de montage (3 h).

Para la segunda versión, usamos un patio balconero del centro cultural, queríamos realmente filmar la misma situación de seducción y de celos, pero que fuera relamente diferente… Elegimos una situación de unos personajes que se comunican a través de un juego de cartas, « El truco » tipo de juego propio de la Argentina. Lo filmamos en un par de horas y lo editamos en otro par de horas… Podemos imaginar que es más difícil de entender por lo codificado del diálogo y de las reglas del juego. De todas maneras, esta complejidad nos dejó un aprendizaje importante.

Pour la deuxième version, nous avons utilisé un balcon du centre culturel, nous voulions vraiment filmer différemment la même situation de séduction et de jalousie… Nous avons choisi une situation de personnages qui communiquent via « Le truco » un jeu de cartes, propre de l’Argentine. Nous l’avons filmé en quelques heures et nous l’avons monté dans un autre session en deux heures… Nous pouvons imaginer que c’est plus difficile à comprendre à cause du dialogue codé et des règles du jeu. En tout cas, cette complexité nous a laissé un apprentissage très important.

E j e r c i c i o   2   /   E x e r c i c e   2

Sobre el ejercicio 2, tal como decía la regla del juego, lo habíamos pensado en 4 planos. La situación era de encuentro amoroso en un espacio público. Facundo, un integrante nuevo del taller, propuso que el diálogo fuera a través de títulos de libros, en una biblioteca, donde se debe guardar silencio. Una vez en el lugar de filmación (una biblioteca de la escuela de uno de nosotros) y casi sin guión, quisimos hacerlo en plano secuencia… pero se complicaba por los diversos puntos focales y los varios planos multiescala que pensamos. Finalmente lo resolvimos en 3 planos.

Comme le dit la règle du jeu, lors de l’exercice 2, nous avions pensé à 4 plans. La situation était une rencontre amoureuse dans un espace public. Facundo C., un nouveau participant de l’atelier, a proposé que le dialogue se comprendre par les titres des livres, dans une bibliothèque, où on doit garder silence. Une fois sur le lieu de tournage (une bibliothèque de l’une de nos écoles) et presque sans scénario, nous voulions le faire dans une plan-séquence … mais c’était très compliqué par les divers points focaux et les divers plans à plusieurs échelles que nous pensions. Finalement, nous avons résolu de le faire en 3 plans.

 

 

 

 

 

 

Aquí va el resumen de 10 minutos que presentamos en Martigues!

Voici le résumé de 10 minutes que nous présentions à Martigues!

Résumé des exercices 1, 2 et 3

 

 

Catégorie : Exercice 1, Exercice 2, Exercice 3, Exercices | Laisser un commentaire

Fragmentos de películas / Extraits de films

Au cours de la première partie de l’atelier, nous avons vu de nombreux extraits de films pour connaitre le sujet de cette année et nous inspirer pour les exercices.

En la primera parte del taller, vimos mucho fragmentos de películas para entender el tema del año y para que inspiren nuestros ejercicios.

*Dans la première session de l’atelier nous avons vu les premières 4 extraits de Balkonas de Giedre Beinoriute. Ensuite, nous avons demandé au professeur de voir tout le film et nous l’avons vu!

En la primera sesión del taller vimos los primeros 4 fragmentos de Balkonas de Giedre Beinoriute. Luego le pedimos a nuestro profesor ver todo la película entera y así fue.

Dans les sessions suivantes nous avons vu:

En las sesiones siguientes vimos:

*Ladrón de Bicicleta (Le voleur de bicyclette), Vittorio De Sica.

*La mujer de al lado (La femme d’à côté), François Truffaut.

*Mouchette, Robert Bresson.

*Mis pequeñas enamoradas (Mes petites amoureuses), Jean Eustache.

*Buenos Días (Bonjour), Yasujiro Ozu.

*Luces de la ciudad (Les Lumières de la ville), Charles Chaplin.

*Suspiria, Dario Argento.

*Imitación a la vida, (Le Mirage de la vie), Douglas Sirk.

Pour le film « Tomboy' » (Céline Sciamma), nous l’avons d’abord vu entière au ciné-club de notre centre cultural, puis nous avons analysé en classe l’extrait choisi.

De la película « Tomboy » (de Céline Sciamma), vimos primero la película entera en el cineclub de nuestro centro cultural, y luego analizamos en clases el fragmento elegido.

*Érase una vez en América (Il était une fois en Amérique), Sergio Leone.

*Vivir su vida (Vivre sa vie), Jean Luc Godard.

*El pequeño fugitivo, (Le petit fugitif) Morris Engel, Ruth Orkin et Raymond Abrashkin.

*Pour l’exercice 3, nous pensons utiliser une espace située dans le même parc que celui où nous développons l’atelier. Nous profitons du court de tennis et nous avons filmé une histoire librement d’après Match Point, de Woody Allen.

*Para el ejercicio 3, pensamos en aprovechar algun lugar que estuviera en el mismo parque donde tenemos las clases del taller. Usamos la cancha de tenis, que está justo al lado, y filmamos una historia basada libremente en MatchPoint

En pensant à la durée de 10 minutes de notre court métrage, nous avons également vu des films-essai de précédentes éditions de CCAJ.

Teniendo en cuenta la duración de 10 minutos del cortometraje que debemos filmar, miramos también cortometrajes de ediciones anteriores de CCAJ.

Sulfuro / Sulfur – Lituanie – Kaišiadorių – Algirdo Brazausko gimnazija CCAJ 17/18

La campana de mi aldea / O Sino da Minha Aldeia – Portugal – Serpa – Escola de Serpa – CCAJ 17/18

El Sonido del Agua – Le Son de l’Eau – Colegio San Carlos – Argentina – CCAJ 17/18

Depuis un mois, nous écrivons le scénario du film-essai, nous recherchons des autres films pour différentes manières de filmer des situations que nous écrivons. Scènes filmées lors de fêtes ou de bars de nuit…

Desde hace un mes, estamos escribiendo el guion del cortometraje. Buscamos otras películas para ver diferentes maneras de filmar situaciones que estamos desarrollando. Escenas nocturnas filmadas en bares o fiestas…

*The killing of a Chinese bookie, John Cassavetes.

*Looking for Mr. Goodbar, Rochard Brooks.

Avoir Youtube dans la classe nous aide à chercher des références spontanées. Gianluca S. (l’un de nos scénaristes) mentionne ici des variantes du point de vue, citant par exemple différentes versions proposées par Rashomon d’Akira Kurosawa.

Tener Youtube en el aula nos ayuda con búsquedas de referencias que se nos van ocurriendo mientras hablamos. Gianluca S. (uno de nuestros escritores) menciona aquí variaciones en el punto de vista, por ejemplo, citando diferentes versiones propuestas por Rashomon de Akira Kurosawa.

*Pierrot, le fou, Jean Luc Godard.

Tiempos modernos (Modern Times), Charles Chaplin.

Los 400 golpes (Les 400 coups) Francois Truffaut.

Catégorie : Films vus | Laisser un commentaire

Présentation personnelle: Alan Golin

Hola, me llamo Alan Golin, soy de Granadero Baigorria, Santa Fe, (Argentino) y voy al taller de cine en San Lorenzo.

Bonjour, je m’appelle Alan Golin, je suis originaire de Granadero Baigorria (Santa Fe, Argentine) et je vais à l’atelier de cinéma à San Lorenzo.


Comencé a formar parte de el por la invitacion de mi primo. En un principio, no estaba muy convencido de empezar porque me cuesta levantarme temprano los fines de semana, pero probé y le gano el ingenio al sueño.

J’ai commencé à faire partie de lui sur l’invitation de mon cousin. Au début, je n’étais pas très convaincu de commencer parce que c’était difficile pour moi de me lever tôt le week-end, mais j’ai essayé et l’ingéniosité a été plus fort que dormir.

Unas de las primeras cosas que pensé, fue que desde mi lugar podia aportar y dar visibilidad a sectores y grupos excluidos socialmente como son las personas pertenecientes a la comunidad LGBT + ( Lesbianas, Gays, Bisexuales, Trans y demás sexualidades e identidades).

Une des premières choses à laquelle je pensais était que je pouvais contribuer et donner de la visibilité aux secteurs et groupes socialement exclus tels que les personnes appartenant à la communauté LGBT + (lesbiennes, gays, bisexuels, trans et autres sexualités et identités).

Así, es como se me ocurrió, junto al cumplimiento de un trabajo escolar, de la institución EESO N438 (San Lorenzo) documentar en forma de entrevista, bajo el titulo « Nosotres por una sociedad de iguales », la discriminacion que se sufre o puede llegar a sufrirse en la Argentina. Sin más, les dejo con las preguntas principales del trabajo. Hice 9 videos pero les comparto aquí sólo 2:

C’est ainsi que j’ai trouvé, avec la réalisation d’un travail scolaire (de l’institution EESO N438, San Lorenzo) sous la forme d’un entretien, sous le titre « Nous pour une société d’égal à égal ». La discrimination subie, ou susceptible de l’être souffrir, en Argentine. Je vous laisse avec les principales questions du travail. J’ai fait 9 vidéos sur ce sujet mais je partage ici seulement 2:

Documentaire 1: (avec sous-titres en français)

Documentaire 2: (avec sous-titres en français)

En este caso, se habló principalmente de la comunidad de personas a las que yo formo parte: los varones trans del sur de Santa Fe (nombre que recibe nuestro grupo). Tambien, participaron personas de genero fluido y neutro. Pero la discriminacion que sufrimos no es reconocida socialmente, ya que se aceptan algunas de todas estas ramas, aunque no totalmente. Diariamente recibimos comentarios, opiniones y discriminaciones que son naturalizadas por nuestra cultura estereotipada.

Dans ce cas, nous avons principalement parlé de la communauté de personnes dont je fais partie: des hommes transsexuels du sud de Santa Fe (nom donné à notre groupe). Des personnes de sexe neutre et fluide ont également participé. Mais la discrimination dont nous souffrons n’est pas reconnue socialement, certaines de ces branches étant acceptées, bien que pas totalement. Chaque jour, nous recevons des commentaires, des opinions et des discriminations qui sont naturalisés par notre culture stéréotypée.

Hago hincapié en esto, y más en esta parte del blog, para intercambiar ideas y situaciones que cada une de los intregrantes de un país, más precisamente, de taller, puede llegar a recibir. Sin más introducción me despido esperando sus intervenciones.

Je le souligne, et plus encore dans cette partie du blog, pour échanger des idées et des situations que chacun de vous, parfois, vous avez vécues.

Sans plus d’introduction, je vous dis au revoir en attendant vos interventions.

Catégorie : Présentation des ateliers | Laisser un commentaire

Session de montage de nos premiers exercices de groupe

En la sexta sesión del taller editamos  los ejercicios propuestos para ir introduciéndonos a la puesta en escena y al tema de “la situación”. Luego de rodar ese día en el parque, ya habíamos hecho la selección de planos y tomas. El montaje siguió siendo colectivo, todos convinimos cuándo comenzar el plano y cuándo terminarlo. Experiencia mágica!

Dans la sixième classe de l’atelier, nous avons fait le montage des exercices proposés pour aller se lancer dans la mise en scène et le sujet de « la situation ». Immédiatement après le tournage dans le parc, nous avions déjà fait la sélection de plans et pris. Le montage a été collectif aussi, nous avons tous convenu quand commencer le plan et quand le terminer… Expérience magique!

In the sixth session of the workshop, we edited the exercises proposed to introduce us to the staging and the theme of « the situation ». After filming that day in the park, we had already made the selection of shots and its takes. The editing was also collective, we all agreed when to start the shot and when to finish it. Wonderful experience!

 

 

 

Catégorie : En cours, Exercice 2, Exercice 3 | Un commentaire

Présentation de l’atelier interscolaire San Lorenzo, Argentine

(de droite à gauche) Patricio C. (intervenant), Gianluca S., Sofia B., Salvador Z. C., Tomás O., Alan G., Marina D., Florencia I., Julia M., Paula G., Victoria N. et Emiliano O. (intervenant).

Hola, nosotres somos alumnes del taller CCAJ que se da en la ciudad de san lorenzo (Santa Fe, Argentina). Tenemos entre 13 y 19 años. Somos de diferentes escuelas de la región pero a todes nos une la pasión por el cine y tenemos orientación a las artes para nuestros estudios posteriores.

Bonjour, nous sommes étudiants de l’atelier du CCAJ qui se déroule dans la ville de San Lorenzo, province de Santa Fe, Argentine. Nous avons entre 13 et 19 ans. Nous sommes issus de différentes écoles de la région mais nous sommes tous unis par la passion pour le cinéma et nos études prochains sont orientées vers les arts.

Hello, we are students of the CCAJ that takes place in the city of San Lorenzo (Santa Fe, Argentina). We are between 13 and 19 years old. We are from different schools in the region, but we are all united by a passion for cinema and we have an orientation to the arts for our next studies.

 

***

Viendo las presentaciones de ustedes, decidimos sacarnos la foto grupal en el lugar más importante relacionado al cine en nuetra ciudad… Este cine abandonado se llamaba Cine Teatro San Martín, está en la avenida principal de la ciudad. Se inauguró en 1957. Era un lugar de gran concurrencia y muy popular en su época por ser muy moderno y grande. Tenía dos plantas y había1,500 butacas. Según lo que contaron nuestros padres y madres, venía gente de todos los pueblos de alrededor y siempre estaba lleno. Había funciones dobles y diferentes horarios. Asistir en familia los domingos a este cine era algo tradicional, un ritual habitual pero importante. Se estrenaban películas argentinas esos días. Trabajaban acomodadores, vendedores de golosinas además del personal necesario de un cine… En los años 90 cerró el cine porque no era rentable, se transformó en tienda de ropa y finalmente en discoteca de musica tropical. Desde finales de los 90s el espacio está cerrado y a la deriva.

En voyant vos présentations, nous avons décidé de faire la photo de groupe dans le lieu le plus important associé au cinéma dans notre ville … Cette salle de cinéma abandonné s’appelait “Cine Teatro San Martín”, c’est sur l’avenue principale de la ville. Il a été inauguré en 1957. C’était un lieu de grande concurrence et très prisé à l’époque pour sa grande taille et sa modernité. Il y avait deux étages et 1500 places. Selon ce que nos parents nous ont dit, Il y avait des doubles fonctions et des horaires différents. Les dimanches, assister en famille à ce cinéma était une tradition, un rituel important. Les gens venaient de tous les villages environnants et c’était toujours plein. Les films argentins sont sortis ces jours-là. Ils travaillaient les placeurs, les vendeurs de bonbons en plus du personnel nécessaire d’un cinéma … Dans le début des années 90, le cinéma a été fermé parce qu’il n’était pas rentable, il est devenu un magasin de vêtements et enfin une discothèque de musique tropicale. Depuis la fin des années 90, l’espace est fermé et à la dérive.

 

Seeing your presentations, we decided to take the group photo in the most important place related to the cinema in our city … This abandoned cinema was called Cine Teatro San Martín, it is on the main avenue of the city. It was inaugurated in 1957. According to what our parents told us, it was a place of great concurrence and very popular in its time for being very modern and large. It had two floors and there were 1,500 seats. People came from all the surrounding villages and it was always full. There were double functions and different schedules. Go to this cinema with the family on Sundays was something traditional, an important ritual. Argentine films were released, these days. They worked ushers, sellers of sweets in addition to the necessary staff of a cinema… At the beginning of the 90s closed the cinema because it was not profitable, it became a clothing store and finally a discotheque of tropical music. Since the late 90s the space is closed and adrift.

***

Casualmente, nuestra parte práctica del taller (rodajes, ejercicios, etc) la desarrollamos en un predio que queda exactamente frente a este triste cine en ruinas, desde el parque podemos verlo.

Par coïncidence, notre partie pratique de l’atelier (tournages, exercices, etc.) est développée dans un Parc d’activités importantes de la ville qui se trouve exactement en face de ce triste cinéma en ruine, depuis le jardin que nous pouvons le voir.

Coincidentally, our practical part of the workshop (shootings, exercises, etc.) is developed into a park that is exactly opposite this sad cinema in ruins, from the garden of the park we can see it.

***

La parte teórica y visionado de films la hacemos en el centro cultural “La Casa” que es un Centro de Artes de la ciudad. Ya tuvimos cinco sesiones del taller y vimos varios fragmentos de películas, grabamos con nuestras cámaras y celulares y charlamos sobre lo filmado. Abordamos y discutimos el tema de La situación. En estos dos espacios la pasamos muy bien y, pese al poco trato durante la semana que tenemos entre algunes participantes, disfrutamos mucho del tiempo compartido del taller de cine.

La partie théorique et le visionnage des films se font au centre culturel de la ville “La Casa », qui est un centre des arts. Nous avons déjà eu cinq sessions de l’atelier et nous avons vu plusieurs fragments de films, nous avons enregistré avec nos caméras et nos téléphones portables et nous avons discuté de tout l’enregistré. Nous abordons et discutons la question de la situation et on a commencé à tourner un exercice en deux groupes sur la thématique. Dans ces deux espaces, nous nous sommes bien amusés et, malgré le peu de traitement que nous avons eu au cours de la semaine parmi certains participants, nous profitons beaucoup de l’atelier cinéma.

The theoretical part and viewing of films is given at the « La Casa, Centro de Artes”, a cultural center of the city. We already had five sessions of the workshop and we saw several fragments of films, we recorded with our cameras and cell phones and we chatted about the filmed. We approach and discuss the issue of The situation. In these two spaces we had a great time and, despite the little treatment during the week that we have among some participants, we enjoyed very much the timeshare of the cinema workshop.

Hasta pronto!

 

Catégorie : Présentation des ateliers | 2 commentaires

Présentation de Paula, étudiante de l’atelier de San Lorenzo

Mi nombre es Paula Gómez Echenique, tengo 15 años y estudio música en la escuela secundaria Nigelia Soria de Rosario (Argentina). Hago teatro desde los 11 años, hice algunos años de danza y actualmente estoy en este bello taller de cine. El arte siempre estuvo presente en mi vida, me lo inculcaron mis seres queridos: mi mamá, mis hermanas, mi tío, mi mejor amiga. Con este taller estoy particularmente muy emocionada, en gran parte porque voy a poder compartir ideas con jóvenes de todas partes del mundo, divertirme y enriquecerme como artista.

Je m’appelle Paula Gómez Echenique, j’ai 15 ans et je fais des études de musique au lycée Nigelia Soria de Rosario (Argentine). Je fais du théâtre depuis l’âge de 11 ans, j’ai fait de la danse et je suis actuellement dans ce bel atelier de cinéma. L’art a toujours été présent dans ma vie, il m’a été inculqué par mes proches: ma mère, mes soeurs, mon oncle, ma meilleure amie. Avec cet atelier, je suis particulièrement enthousiasmé, en grande partie parce que je pourrai partager des idées avec des jeunes du monde entier, m’amuser et m’enrichir en tant qu’artiste.

 

Este video es una competencia de natación de mi sobrino. Da la casualidad de que el estilo que grabé es el que mi sobrino más le cuesta, y gracias a eso, se generó una situación un poco cómica. No fue mi intención que pasara esto, fue algo más del azar del momento. En el taller, analizando el video hablamos de la importancia de estar atentos y observar lo que sucede a nuestro alrededor para poder generar y/o capturar situaciones que transmitan algo.

Cette vidéo est une compétition de natation où mon neveu a participé. Par hasard, le style de nage que j’ai enregistré est celui que mon neveu trouve le plus difficile et, grâce à cela, une situation quelque peu comique a été générée. Ce n’était pas mon intention, c’était plus que du hasard du moment. Dans l’atelier en analysant la vidéo, nous parlons de l’importance d’être attentifs et d’observer ce qui se passe autour de nous afin de générer et/ou de capturer des situations qui apportent quelque chose d’intéressant.

 

Ella es Viky, es mi mejor amiga. Este video lo grabé en un ensayo de teatro, donde se muestra como se prepara para salir a escena. Sabía que la estaba filmando, por lo tanto, no es tan natural sino que es algo más actuado. Algo que hablamos en el taller sobre el video es que es grabado desde un espejo, es decir que, yo estoy parada al lado de ella y, por esa razón, todo se ve al revés. También dijimos que en este video no hay una situación, solo hay un motivo que es prepararse para salir a escena.

Elle est Viky, elle est ma meilleure amie. Cette vidéo a été enregistrée dans une répétition de théâtre et montre comment elle est préparée pour monter sur scène. Elle savait que je la filmais, donc ce n’est pas si naturel mais c’est quelque chose plus « joué »… Nous avons parlé  dans l’atelier à propos de la vidéo est qu’elle est enregistrée à travers d’un miroir, c’est-à-dire que je suis à côté d’elle et que, pour cette raison, tout est à l’inverse. Nous avons également dit que dans cette vidéo, il n’y a pas de situation, mais il y a un motif, qui est la préparation d’elle avant monter sur scène.

 

 

Catégorie : Divers, Exercices | Un commentaire