Archives de catégorie : Présentation des ateliers

Hello! from India

We are a mixed age group of 12 participants from EduBrisk – A Learning Centre in Kerala, India. The youngest in the group is 8 years old and the eldest is 17. The common thread bringing us all here is our love for cinema. We are excited to participate in CCAJ this year. We have just met all of you through your photos and your notes on the blog. A big hello to all of you from India. We hope to interact with all of you soon.

 

DSC00251-01DSC00238-01 _MG_5892 _MG_5890 _MG_5889 _MG_5887 _MG_5886 _MG_5885n _MG_5882

Catégorie : Présentation des ateliers | Laisser un commentaire

Présentation du lycée Juan Manuel Zafra

Salut à tous !

Nous sommes les élèves du lycée Juan Manuel Zafra, qui se trouve dans le quartier El Clot de Barcelona. Tout près se trouve La Sagrada Familia de Gaudí.

Nous sommes très contents de participer cette année à Le Cinéma, cent ans de jeunesse.
Ici, nous vous présentons notre quartier à travers quelques plans que nous avons filmé.

Catégorie : Présentation des ateliers | Laisser un commentaire

Présentation du lycée Turgot

Nous sommes des élèves de terminale du lycée Turgot, situé dans le 3ème arrondissement de Paris. Notre groupe est en option facultative cinéma et nous participons dans ce cadre à « cinéma cent ans de jeunesse » sur le thème « des lieux et des histoires ». Nous regroupons 20 futurs bacheliers de différentes filières. Nous sommes encadrés par notre professeur Madame Reitchess et par un intervenant de la cinémathèque : Florent Darmon.
Notre lycée est un lieu chargé d’histoire, puisqu’il s’agit du site de l’une des toutes premières écoles publiques de Paris, l’Ecole Turgot, créée en 1836.
L’école est construite en partie sur les locaux de l’ancien couvent des filles de la Madeleine, devenu prison des Madelonnettes de la révolution jusque vers 1865.
L’école a été reconstruite et agrandie à partir de 1867. Sous l’influence du Préfet Haussmann, il est décidé que sa façade principale donnera sur la rue de Turbigo, ouverte entre 1865 et 1866. L’école occupe alors 4500 m² et conserve sa cour initiale à colonnes qui donne sur l’actuelle rue du Vertbois.
Notre lycée conserve encore quelques lieux insolites que nous vous présenterons lors des exercices.

Catégorie : Présentation des ateliers | Laisser un commentaire

tournage de l’exercice 2

R0054682
Impressions et images du tournages de l’exercice 2 :

Seynabou : décoratrice
Nous sommes allés un samedi tourner un film à l’école.
J’étais décoratrice et je faisais les « effets spéciaux » avec Nina.
Je me suis beaucoup occupée de la lumière : je devais précisément allumer, éteindre, allumer…
Le synopsis de notre film : deux filles, une qui accompagne l’autre. C’est la maîtresse qui désigne au hasard une accompagnatrice (Giulia) pour emmener une autre élève (Rania) dans le bureau de la directrice. Rania a très peur, Giulia la rassure, dans le couloir. A un moment, Rania est devant une porte, elle a très peur, elle hésite à ouvrir … Et Giulia la pousse et s’enfuit ! Rania se demande ce qu’elle a fait de mal.

Nina : assistante de la décoratrice
Moi, mon rôle, c’était d’être décoratrice. J’ai fait des ombres et je les faisais tellement bizarrement qu’on aurait dit un monstre ! J’avais apporté des bonbons très bons pour la fin du film.

Milo : effets spéciaux
J’ai bien aimé quand je tenais Ange par derrière pour guider Paul qui reculait en filmant.
A un moment, il fallait ouvrir la porte sans qu’on me voie.
Et ce que je trouvais rigolo, c’était quand la « directrice » Nina faisait des gestes dans le bureau.

R0054793

Rania : actrice
J’étais actrice avec Giulia, et ça m’a plu de le faire parce qu’il fallait imaginer beaucoup de choses, et en jouant, il fallait se dire que l’équipe de tournage n’était pas devant nous !
Synopsis : moi et Giulia allons dans le bureau de la directrice. Moi, j’ai peur, et quand nous nous rapprochons du bureau, au moment où je veux ouvrir, la porte s’ouvre toute seule. Alors Giulia me pousse à l’intérieur et s’enfuit en courant !

Gulia : actrice
On était à l’école un samedi parce qu’on a tourné un court-métrage.
J’étais actrice avec Rania, dans le rôle d’une accompagnatrice qui a de plus en plus peur d’aller là où elle doit emmener la fille convoquée (chez la directrice).

R0054768

Aris : équipe son, perchiste
Je devais prendre le plus de son possible, et Emilien (mon assistant) vérifiait le son avec un casque. Mais à la fin, Emilien avait mal à la tête, donc je vérifiais le son en plus de tenir la perche. A certains moments, ça faisait mal au bras, c’est pas facile de tenir la perche !
Le film était composé de huit plans normalement, mais on n’en a fait que sept parce qu’on n’a pas réussi à filmer un des plans dans le couloir, c’était trop étroit. Le plan le plus compliqué à faire était quand on reculait au même rythme que les actrices, et moi, je me suis pris trois armoires dans le couloir du bureau de la directrice !
Résumé : le film parle d’une fille qui faisait des bêtises et qui ces temps-ci a cessé d’en faire. Mais elle se fait convoquer quand même dans le bureau de la directrice,. Elle y va, accompagnée d’une amie. La fille se fera-t-elle punir ??

Emilien : assistant son
J’ai bien aimé quand j’avais le casque. Je m’occupais du son avec Aris. Il fallait écouter s’il n’y avait pas trop de bruits et j’ai beaucoup entendu le bruit de la perche parce qu’Aris la tenait fort… et on devait tout recommencer

Raphaël : réalisateur
Je devais dire ce que les actrices et l’équipe de la caméra devaient faire. Milo était avec moi, mon assistant. J’ai bien aimé le début du tournage mais à la fin, je me suis ennuyé. A part ça, j’ai adoré faire le film !
On a filmé les visages en diagonales pour voir les visages avec les expressions de la punie, pas très contente… Puis on a fait un plan face pour encore mieux les voir. On a fait un gros plan sur la porte, et le mouvement de la main qui va l’ouvrir, qui hésite… Et la porte s’ouvre toute seule, et on voit une grande ombre ! (Milo et Nina aux effets spéciaux)
Le personnage se fait pousser dans le lieu, son accompagnatrice se sauve…. On entre dans le bureau de la directrice…

R0054757

Paul : cameraman
Ce qui était énervant c’est qu’Emilien (mon assistant) voulait nous aider, mais qu’il faisait tout le contraire, et du coup, la bulle était dure à mettre au centre (pour que la caméra soit bien droite).
Ce qui était bien : tenir la caméra, même si c’était aussi un peu fatiguant. Je préférais quand il n’y avait pas l’équipe son à côté de moi parce qu’il y avait plein de câbles.
Pour un plan, Jihane m’a demandé de me placer comme si j’étais un des personnages (Rania) en tenant la caméra.

Ange : assistant cameraman
Je faisais le cameraman. C’était dur d’être derrière Paul, parfois il me marchait sur les pieds !
C’était un petit peu dur d’appuyer sur le bouton de la caméra, c’était mou.

R0054640

Catégorie : Exercice 2, Présentation des ateliers | Laisser un commentaire

Montage à partir d’images fixes : histoire n°2

Les CP s’initient au montage. Proposition : à partir d’images des extraits vus en classe, et à la façon d’un cadavre exquis, choisir et enchaîner des images en leur trouvant des points communs, pour raconter une nouvelle histoire, à plusieurs.

 

Un portail s’ouvre…

pauline a la plage

Rose et Toby sont dans un jardin, au bord de l’eau. Toby dit « chut ! » et Rose écoute des oiseaux qui ont un chant magnifique. Ils avancent sous les arbres, comme dans un tunnel.

une-partie-de-campagne-2

Et à l’autre bout, il y a une petite fille qui veut jouer à cache-cache :
« Venez jouer avec moi ! ».

totoro_analyse02

Mais ils ne veulent pas jouer (ils sont trop grands), alors elle les emmène dans sa maison pour leur montrer quelque chose.
Sa grande soeur les accueille à la porte :
« C’est par là, il faut monter les escaliers ! »

maison-totoro

Dracula

A ce moment-là, le papa, Jimmy, entend du bruit dans la maison et ce demande qui est entré : des voleurs ? Des bandits ?
Il s’imagine déjà attaqué par les bandits….

no mans land

mais en fait ce n’est que Toby et Rose avec ses filles, qui leur montrent la cabane qu’elles ont installées dans leur chambre !

yukiHistoire racontée par Alexandre, Ange, Aya, Brad, Cassandra, Emilien, Léna, Milo et Nina

Catégorie : Films vus, Présentation des ateliers | Laisser un commentaire

Montage à partir d’images fixes : histoire n°1

Les CP s’initient au montage. Proposition : à partir d’images des extraits vus en classe, et à la façon d’un cadavre exquis, choisir et enchaîner des images en leur trouvant des points communs, pour raconter une nouvelle histoire, à plusieurs.

Un garçon accompagne une fille en barque.

partie-de-campagne-stillIls arrivent sur une île, et trouvent un portail en se promenant.

pauline a la plage

Ils l’ouvrent et découvrent derrière le portail un château grand, très grand. Ils décident de s’approcher. Ils voient un jardin avec des sculptures en arbres. Ce jardin est très beau, il y a une fontaine. Ils s’approchent de la maison pour voir s’il y a quelqu’un…

vlcsnap-2010-04-26-15h07m28s199

Mais tout d’un coup, tout s’assombrit, la nuit tombe, et les belles sculptures se transforment en gargouilles de pierre, comme si elles étaient des protections contre les visiteurs du château.

langm

Le garçon et la fille ont très peur, mais ils sont aussi très curieux, alors ils continuent quand même et ouvrent la porte. Ils entrent dans la maison.

Dracula

Ils découvrent un grand escalier, ils montent, redescendent, visitent toute la maison, parce qu’ils la trouvent très belle (même s’il y a des toiles d’araignées).

dracula

Et ils ouvrent une porte. Qu’est-ce qu’il y a derrière ?? Ils arrivent dans une chambre, où il y a une jeune fille. Elle regarde la photo de son mari, qui est mort, et qu’elle aimait, et elle n’a pas entendu les visiteurs arriver.

Rebecca-The-Shrine

Puis la jeune fille lève les yeux vers son miroir, et, là, avec son imagination, elle voit les visages des bandits qui ont attaqué son mari !

moonfleet-contrebandier

Elle a la trouille, elle panique, et elle découvre qu’elle n’est pas seule… les visiteurs la réconfortent, lui demandent ce qui se passe, et elle leur raconte son histoire. Ils deviendront amis.

(histoire racontée par Alexandre, Ange, Aya, Brad, Cassandra, Emilien, Léna, Milo, Léna)

Catégorie : Films vus, Présentation des ateliers | Laisser un commentaire

Le lion est mort ce soir : impressions des petits loups

photo classe

Lundi 11 décembre 2017
Nous sommes allés à la Cinémathèque française et nous avons vu un film qui s’appelle Le lion est mort ce soir, de Nabuhiro Suwa. Un peu avant de regarder le film, on a vu des extraits des essais de Jean-Pierre Léaud pour les 400 coups.
Après le film, si on avait des questions, on pouvait les poser au réalisateur.
Et puis on a même pris une photo avec Nabuhiro Suwa !
Et en plus, ce film est parfaitement dans le thème de cette année, « des lieux et des histoires ». Giulia

Message pour Jean-Pierre Léaud : Bonjour, je m’appelle Giulia et j’ai adoré le film Le lion est mort ce soir. Je suis à l’école de la Brèche aux Loups, dans le 12ème arrondissement, à Paris. J’ai une question à vous poser quand même : c’est quoi la fin du film ?

lion giulia

 

Nabuhiro Suwa a réalisé un film qui s’appelle Le lion est mort ce soir. J’ai tout aimé dans son film. Il a laissé les acteurs faire un peu ce qu’ils voulaient. Il a voulu travailler avec des enfants français, et il a eu l’idée de nommer le film comme ça grâce à Jean-Pierre Léaud : il lui a demandé quelle était sa chanson préférée, et Jean-Pierre lui a chanté « Dans la jungle, terrible jungle, le lion est mort ce soir ! ».
On nous a montré ce film parce qu’il est en rapport avec notre projet cinéma. Rania

Message pour Nabuhiro Suwa : est-ce que vous a plu ces cinq années à préparer le film, est-ce que ça vous a amusé ? Vous avez aimé travailler avec des Français, et des enfants ?

Des lieux et des histoires.
Le lion est mort ce soir, de Nabuhiro Suwa.
Acteur principal : Jean-Pierre Léaud.
On nous a montré ce film parce que ça parlait des lieux. Paul

Message pour Nabuhiro Suwa : Avez-vous connu personnellement François Truffaut ?

On a vu ce film parce qu’il parlait des lieux et des histoires.
Le film était très bien. J’ai bien aimé parce qu’il était bien fait, il y a des moments qui me plaisaient bien. Les acteurs jouaient bien leur rôle, les enfants aussi ! J’ai bien aimé ce film aussi parce qu’il y avait des effets spéciaux. Seynabou

Message pour Nabuhiro Suwa : Votre film est très bien. Il est l’un des meilleurs films que j’ai vu. J’ai des questions à vous poser : Comment avez-vous eu l’idée de tourner ce film ? Pourquoi avez-vous eu l’idée de tourner dans cette maison ? Pourquoi le film s’est-il terminé comme ça ?

Lundi 11 décembre, nous, les grands, nous sommes partis à la Cinémathèque de Bercy pour regarder un film en avant-première (il va sortir en janvier 2018).
Avant le film, Nabuhiro Suwa, accompagné d’un traducteur, s’est présenté. A la fin du film, on a pu lui poser des questions.
Mon avis : le film est très bien car on comprend bien l’histoire, et à la fin du film, le réalisateur nous a laissé le choix de la fin en l’imaginant. Aris

Message à Nabuhiro Suwa :

aris 2

J‘ai trouvé que le film était très bien, et j’ai beaucoup aimé le moment où les enfants font le film avec Jean. J’ai pensé que quand Jean revoit Juliette, il voit tout ce qu’il aurait voulu faire avec elle, et j’ai trouvé ça un peu triste. Augustin

Message pour Jean-Pierre Léaud : Bravo !! J’ai trouvé qu’on voyait vraiment que ça vous faisait plaisir. C’est incroyable que vous vouliez revoir Juliette à chaque fois.

Message pour les enfants : c’était bien quand vous avez essayé de filmer. Le personnage de Jules était très bien. J’ai trouvé que c’était une bonne idée de faire un film dans un film.Augustin

Le moment que j’ai préféré c’est quand les enfants sont entrés dans la maison ancienne, parce que c’était drôle. Il y avait une bande d’enfants qui sont entrés pour faire un film.
On était dans une salle de cinéma.
On a eu de la chance de voir ce film, et j’ai presque tout aimé.
Céline

L‘histoire : au début, il y avait un monsieur, du nom de Jean, qui allait dans la maison de Juliette. Et des enfants venaient aussi dans la maison pour vérifier qu’il n’y avait personne. Les enfants ont suivi Jean, puis ils ont fait connaissance, et ils tournent un film dans la maison. Juliette était un fantôme.
Le film sortira au mois de janvier 2018.
Ce film était bien, on voyait le fantôme, mais parfois il était là, parfois il n’était pas là.
Tiguidanké

Nous sommes allés à la cinémathèque, et nous avons vu de nos propres yeux le réalisateur Nabuhiro Suwa. Il y avait un traducteur pour nous traduire ce qu’il disait en français.
J’ai bien aimé le film car j’ai trouvé ça bizarre quand il parlait à Juliette, et c’était mystérieux.
J’ai aimé aussi quand ils étaient dans le car, tous à chanter Le lion est mort ce soir !
Ce film est intéressant car il y a des lieux importants, l’entrée dans les lieux…
C’était formidable. Myriam

Message pour Nabuhiro Suwa : Merci d’être venu à Paris, continuez à faire de super films !

 

Le film était trop bien, il y avait plein de personnages. J’ai bien aimé le film parce qu’il y a un fantôme, et parce que ça nous montre des choses qu’on pourrait mettre dans notre projet.
Comme le réalisateur parlait japonais, il y avait un traducteur.
A la fin, on a fait une photo avec tout le monde, les collégiens et les lycéens. Ibrahim

Message pour Jean-Pierre Léaud : Bonjour, monsieur Léaud, pourquoi vous n’êtes pas venu à la cinémathèque ? Tout le monde voulait vous poser des questions !

ibrahim

 

On est allés voir le film Le lion est mort ce soir. On a regardé le film avec le réalisateur. Il y avait plusieurs classes. La fin, on a posé des questions au réalisateur Nobuhiro Suwa. Il parlait japonais, du coup, un traducteur est venu traduire.
J’ai bien aimé le moment où on voyait le petit filmer les enfants. Les enfants ont réellement inventé la petite histoire de leur film dans le film.
Le lien avec notre projet : il redécouvre un lieu. A la fin, il ferme les yeux, et c’est la fin du film. Raphaël

On a eu de la chance de voir ce film. J’ai presque tout aimé. Le moment du film que je préfère, c’est quand les enfants rentrent dans la maison ancienne. Il y avait une bande d’enfants qui sont entrés dans la maison pour faire un film. C’était drôle. Céline

aris

Catégorie : Films vus, Présentation des ateliers | Laisser un commentaire

Présentation du groupe CCAJ Mértola

Olá olá,
Salut,

20171207_OMANV_CCAJ Mértola-grupo_1230688

Apresentação do grupo CCAJ Mértola

A nossa turma 8ºA, é composta por 15 alunos, 9 raparigas e 6 rapazes.
Moramos 5 na vila de Mértola, os outros vivemos em diferentes montes: Martinhanes, Mina
de S. Domingos, Alves, Ledo, Namorados, Fernandes, Vargens, Corvos, Gois e Negas.
Somos felizes e irrequietos. Acreditamos que o cinema nos una, pois gostávamos de ser mais
unidos do que realmente somos.
Présentation du groupe CCAJ Mértola
Notre classe, la 8º A, qui correspond à la classe de 4ème en France, est composée de 15
élèves, 9 filles e 6 garçons.
Cinq de nous habitent dans la ville même de Mértola, les autres habitent en différents
hameaux qui se trouvent autour : Martinhanes, Mina de S. Domingos, Alves, Ledo,
Namorados, Fernandes, Vargens, Corvos, Gois e Negas.
Nous sommes heureux et assez remuants.
Nous voulons croire que le cinéma va nous unir,
en effet nous aimerions beaucoup être plus unis que ce que nous sommes réellement.

Catégorie : Présentation des ateliers | Laisser un commentaire

Présentation Eb 2+3 Moinhos da Arroja

Compressa-Foto Apresentação Arroja

Margarida, Diogo, Érica, Fábio, Carlos, Bruna, Elisa, Rita, Paloma, Catarina, Carla, Jéssica, Mauro
Temos atrás o pátio da escola do 1º ciclo, que é um dos lugares que mais gostamos na
escola. No fundo temos Odivelas, pois preferimos ter no horizonte o céu, em vez dos
prédios novos.
Nous avons derriére nous la cour du Collège, qui est un des lieux que nous aimons de
plus dans notre école. Au fond on peut apercevoir la ville de Odivelas. Nous avons choisi
cet axe car nous préfèrons avoir le ciel à l’ horizon plutôt que des immeubles modernes.

Catégorie : Présentation des ateliers | Laisser un commentaire

Présentation Escola Básica Marquesa de Alorna

CCAJ 2018 ALORNA_grupo3

José, Beatrice, Constança, Hugo, Erick, Catarina, Sofia, Luz, Ema, Clara, Mariana, Carolina, Pedro, Emanuel

Catégorie : Présentation des ateliers | Laisser un commentaire