Archives de catégorie : Films vus

Montage à partir d’images fixes : histoire n°2

Les CP s’initient au montage. Proposition : à partir d’images des extraits vus en classe, et à la façon d’un cadavre exquis, choisir et enchaîner des images en leur trouvant des points communs, pour raconter une nouvelle histoire, à plusieurs.

 

Un portail s’ouvre…

pauline a la plage

Rose et Toby sont dans un jardin, au bord de l’eau. Toby dit « chut ! » et Rose écoute des oiseaux qui ont un chant magnifique. Ils avancent sous les arbres, comme dans un tunnel.

une-partie-de-campagne-2

Et à l’autre bout, il y a une petite fille qui veut jouer à cache-cache :
« Venez jouer avec moi ! ».

totoro_analyse02

Mais ils ne veulent pas jouer (ils sont trop grands), alors elle les emmène dans sa maison pour leur montrer quelque chose.
Sa grande soeur les accueille à la porte :
« C’est par là, il faut monter les escaliers ! »

maison-totoro

Dracula

A ce moment-là, le papa, Jimmy, entend du bruit dans la maison et ce demande qui est entré : des voleurs ? Des bandits ?
Il s’imagine déjà attaqué par les bandits….

no mans land

mais en fait ce n’est que Toby et Rose avec ses filles, qui leur montrent la cabane qu’elles ont installées dans leur chambre !

yukiHistoire racontée par Alexandre, Ange, Aya, Brad, Cassandra, Emilien, Léna, Milo et Nina

Catégorie : Films vus, Présentation des ateliers | Laisser un commentaire

Montage à partir d’images fixes : histoire n°1

Les CP s’initient au montage. Proposition : à partir d’images des extraits vus en classe, et à la façon d’un cadavre exquis, choisir et enchaîner des images en leur trouvant des points communs, pour raconter une nouvelle histoire, à plusieurs.

Un garçon accompagne une fille en barque.

partie-de-campagne-stillIls arrivent sur une île, et trouvent un portail en se promenant.

pauline a la plage

Ils l’ouvrent et découvrent derrière le portail un château grand, très grand. Ils décident de s’approcher. Ils voient un jardin avec des sculptures en arbres. Ce jardin est très beau, il y a une fontaine. Ils s’approchent de la maison pour voir s’il y a quelqu’un…

vlcsnap-2010-04-26-15h07m28s199

Mais tout d’un coup, tout s’assombrit, la nuit tombe, et les belles sculptures se transforment en gargouilles de pierre, comme si elles étaient des protections contre les visiteurs du château.

langm

Le garçon et la fille ont très peur, mais ils sont aussi très curieux, alors ils continuent quand même et ouvrent la porte. Ils entrent dans la maison.

Dracula

Ils découvrent un grand escalier, ils montent, redescendent, visitent toute la maison, parce qu’ils la trouvent très belle (même s’il y a des toiles d’araignées).

dracula

Et ils ouvrent une porte. Qu’est-ce qu’il y a derrière ?? Ils arrivent dans une chambre, où il y a une jeune fille. Elle regarde la photo de son mari, qui est mort, et qu’elle aimait, et elle n’a pas entendu les visiteurs arriver.

Rebecca-The-Shrine

Puis la jeune fille lève les yeux vers son miroir, et, là, avec son imagination, elle voit les visages des bandits qui ont attaqué son mari !

moonfleet-contrebandier

Elle a la trouille, elle panique, et elle découvre qu’elle n’est pas seule… les visiteurs la réconfortent, lui demandent ce qui se passe, et elle leur raconte son histoire. Ils deviendront amis.

(histoire racontée par Alexandre, Ange, Aya, Brad, Cassandra, Emilien, Léna, Milo, Léna)

Catégorie : Films vus, Présentation des ateliers | Laisser un commentaire

Rebecca, après avoir vu le prologue, imaginer ce qui a pu arriver à Manderley…

Exercice d’écriture, exercice d’imagination

manderley nature

 

manderley grille

manderley1manderley11

 

 

Des récits ont proposé que Manderley soit le centre d’opérations militaires pendant l’une des deux guerres,Irvyn Irvyn

d’autres ont pensé à des tragédies familiales (Daouda a imaginé une femme violentée par son époux mourant dans l’incendie du château sous les yeux des ses enfants).manderley4janine Janine

mais aussi à un lieu plein de mystère peut-être hanté à la frontière du surnaturel.

malik Malik

 

 

 

manderley 3

Rebecca (1940) Directed by Alfred Hitchcock

Rebecca (1940)
Directed by Alfred Hitchcock

 

Catégorie : Films vus | Laisser un commentaire

Le Roi est mort ce soir, impressions, interrogations… et un autographe

Le Roi est mort ce soir du Nobuhiro Suwa à la cinémathèque.

Le 11 décembre 2017

thumbnail copie thumbnail-1   thumbnail-6 thumbnail-7

Pour Brieuc

Un seul lieu est mis très en avant dans Le Lion est mort ce Soir.

Je parle bien évidemment de la maison dans laquelle habitait Jean, joué par Jean-Pierre Léaud et sa défunte femme.

Maison convoitée par un groupe de jeunes voulant à tout prix tourner un film d’horreur dans ce lieu, très bon choix d’ailleurs car cette maison non seulement immense et moyenâgeuse renferme aussi un fantôme du passé. Quel fantôme me direz-vous ?

Je parle du fantôme de son ancien amour qui vient hanter les pensées de l’acteur devenu maître des lieux.

La maison étant entourée de murs : seule une imposante grille permet d’accéder à la maison.

Jean-Pierre Léaud et le groupe se rencontreront donc à l’intérieur de ces murs, dans de mauvais termes au début ce qui ne tardera pas à changer car c’est dans cette maison que Jean-Pierre Léaud va accompagner le groupe dans le tournage de leur film.

Cette maison sera un lieu de renaissance pour le vieil homme venu retrouver sa femme morte et qui finalement laissera le souvenir de sa femme en paix.

Pour Irvyn

Les scènes sont souvent très longues et lentes.

Il y a deux autres films qui sont tournés dans le film lui-même.

Il y a aussi un rapport entre la vie de Jean dans le film et l’histoire du film des enfants.

Pour Nassim

J’ai bien aimé quand les enfants tournaient le film en cachette, c’est marrant, et la fin quand Jean leur laisse une lettre en disant qu’il est parti.

Je n’ai pas trop compris à la fin la présence du lion et quand la fille va sous l’eau comme une sirène.

 

Unknown-2

 

 

Des questions, des remerciements….

 

Bonjour Nobuhiro Suwa,Unknown-1

J ai beaucoup aimé votre film, mais je pense qu’il peut déstabiliser certains spectateurs.

Je pense que vous donnez beaucoup trop de choix aux spectateurs.

Voici les questions que je me suis posées :

Le film des enfants a-t-il été tourné comme ils nous le montrent dans votre film ?

Croyez-vous aux esprits ? Car vous avez fait intervenir à plusieurs reprises des esprits comme Le Lion.

Je vous remercie.

Assa

 

 

Chers acteurs,

Unknown-3Je vous félicite pour votre film magnifique, car j’ai trouvé que c’était drôle de se filmer dans un film et j’ai apprécié aussi quand les enfants étaient en train d’embêter Jean.

Bonne continuation, merci.

Au revoir,

Le spectateur Taha de la classe de 4èmeC du collège Aimé Césaire Paris 18ème.

thumbnail-2

Lettre aux enfants

Bonjour,

je m’appelle Irvyn et je suis en 4° au collège Aimé Césaire.

J’aimerais vous poser quelques questions sur l’ambiance de tournage:

Comment avez vous eu l’idée du court métrage que vous réalisez dans le film ?

Etiez-vous vraiment énervés pendant les scènes de dispute?

En vous remerciant,

Irvyn

thumbnail-3

 

Goundo, très fière de l’autographe que lui a gentiment signé Nobuhiro Suwa

thumbnail-5thumbnail-4

 

 

 

Catégorie : Films vus | Laisser un commentaire

Avant d’assister à la projection du film Le Lion est mort ce soir: Les 400 coups

Avant d’assister à la projection du film  Le Lion est mort ce soir  de Nobuhiro Suwa à la cinémathèque, nous avons regardé Les 400 coups tous ensemble.thumbnail

Certains présentent le film à leur façon, d’autres s’adressent à Jean-Pierre Léaud.

critique-les-quatre-cents-coups-truffaut

Pour Wajih

Le film Les 400 coups a été tourné en 1959 par François Truffaut à Paris.

Ce film est une autobiographique car il s’inspire de la jeunesse et de l’histoire du réalisateur François Truffaut.

Synopsis:

Ce film présente l’enfance difficile d’Antoine Doinel, interprété par Jean-Pierre Léaud, de sa relation avec ses parents et de son amitié avec René.

Antoine Doinel a une très grande admiration pour Honoré de Balzac, tant il adore l’écrivain qu’il lui met une bougie en hommage qui malheureusement brûle les rideaux etc.critique-les-quatre-cents-coups-truffaut3…et il provoque la colère de son beau-père…et du professeur de français qui a été très un injuste avec Antoine.

Malgré tout ça il reste avec son ami René (une très mauvaise fréquentation).

Puis il sèche les cours, puis il se met au mensonge, puis il commence à voler une machine à écrire au travail de son père et enfin son père va à la police pour dire ce qu’il a fait et il va dans un centre de redressement.

Pour Brieuc

Les 400 coups est un film marqué d’un fort réalisme mettant en scène un jeune garçon âgé de 14 ans nommé Antoine vivant avec ses parents dans un petit appartement à Paris.

Le film est nommé ainsi car l’idée de rester assis sur une chaise toute la journée répugne Antoine et, aidé de son ami René, ils sèchent cours après cours et font bêtises après bêtises.

Certains lieux sont récurrents et représentatifs de l’autorité et de la contrainte comme notamment la maison du jeune garçon et l’école.

Il ne fait pas bon vivre dans cette maison où, faute de place, Antoine dort dans le couloir. L’école non plus n’est pas très attirante mais pour ça je le comprends.

Finalement Antoine passe plus de temps dans la rue où règne sa liberté ce qui à n’en pas douter fait enrager ses parents.

Antoine finira, poussé par la bêtise, dans une maison de redressement ou s’achèvera presque ce film car le jeune garçon réussira à se soustraire à l’autorité assez de temps pour apercevoir la mer pour la première fois : Le Symbole de la Liberté par Excellence.

Pour Malick

J’ai bien aimé le film Les 400 coups car c’était drôle et j’ai adoré l’histoire.

Ça m’a fait bizarre de revoir Jean Pierre Léaud âgé de 72 ans car je ne l’ai pas reconnu.

Nous retrouvons la ville de Paris dans les années 50.

Dans le générique, (au début du film où ils présentent les acteur )ils nous montrent une vue de Paris dans les années 50, j’ai vu la Tour Eiffel, les anciennes voitures, les rues, les anciens magasins etc.

Les écoles ont beaucoup changé car avant il y avait des pupitres avec un pot d’encre sur la table, pour écrire il fallait tremper une plume dans l’encre pour écrire, alors que maintenant on peut directement prendre un stylo et écrire .Le moment le plus drôle du film c’est lorsque la classe d’Antoine a sport et qu’à chaque rue 2 ou 3 élèves fuient alors que le prof continue son cours.

Je pense qu’Antoine a une vie très dure pour un enfant, ses parents se disputent tous les soirs, Antoine dort dans le couloir, tous les week-ends ses parents le laissent seul à la maison.

 

Pour Irvyn

Dans le film Les 400 coups, on voit que la ville de Paris a totalement changé au cours du temps, et qu’il y a des activités et des endroits qui n’existent plus aujourd’hui. Il y a aussi le lien entre la vraie mère d’Antoine Doinel qui s’en est débarrassé, et la mer (l’Océan) qu’il trouve a la fin du film.

Pour Nassim

Le film au début était drôle mais à la fin je n’ai pas aimé le père qui rejette son enfant même si c’est dans un film.

Pour Fakhri

Film en noir et blanc, ce film a été tourné dans les années 60.

Ce film parle d’un garçon qui s’appelle Antoine c’est un garçon qui n’est pas aimé par ses parents. Un jour il sèche les cours avec son ami René pour jouer dans un parc d’attraction. Puis ils se promènent et aperçoivent sa mère avec un autre homme. De jours en jours Antoine accumule ses bêtises et ses parents décident de le mettre dans un centre pour délinquants.

critique-les-quatre-cents-coups-truffaut5

Cher Jean-Pierre-Léaud ,

Nous avons vu votre film « les 400 coups »en classe le 22 novembre 2017. On a observé les changements à l’école, les profs pouvaient frapper les élèves, maintenant ils ne peuvent plus le faire, en France. L’école était si nulle et si ennuyeuse avant, et si triste. Dans le film vous fumiez à 12 ans ce qui est anormal de nos jours.

Le film était très intéressant, et ça a aidé les élèves qui ont tourné ensuite leur exercice.

Fakhri

critique-les-quatre-cents-coups-truffaut1

Cher Jean-Pierre Léaud,

Nous avons visionné votre film «les 400 coups» en classe. Nous élèves avons observé les changements qu’il y a eu à l’école. Les règles se sont assouplies et la mixité a fait son apparition. Votre jeu d’acteur était très particulier, c’était bizarre mais c’était bien. C’est l’un des premiers films que nous avons regardé en classe qui a intéressé toute la classe. Les gifles que vous avez prises des adultes était-elles réelles ? Et si elles n’étaient pas réelles, comment était fait le bruit qui nous fait croire à la claque? L’école était-elle si ennuyeuse et triste avant? Les adultes était ils si durs envers les enfants? Une des choses qui s’est renforcée c’est l’assiduité, nous ne pouvons plus «sécher » les cours comme vous. Des lettres sont envoyées quand nous sommes absents, des SMS sont envoyés quand nous sommes en retard. Ah l’école !

Je vous remercie du plaisir que vous nous avez donné.

Daouda

 

Catégorie : Films vus | Laisser un commentaire

Le lion est mort ce soir : impressions des petits loups

photo classe

Lundi 11 décembre 2017
Nous sommes allés à la Cinémathèque française et nous avons vu un film qui s’appelle Le lion est mort ce soir, de Nabuhiro Suwa. Un peu avant de regarder le film, on a vu des extraits des essais de Jean-Pierre Léaud pour les 400 coups.
Après le film, si on avait des questions, on pouvait les poser au réalisateur.
Et puis on a même pris une photo avec Nabuhiro Suwa !
Et en plus, ce film est parfaitement dans le thème de cette année, « des lieux et des histoires ». Giulia

Message pour Jean-Pierre Léaud : Bonjour, je m’appelle Giulia et j’ai adoré le film Le lion est mort ce soir. Je suis à l’école de la Brèche aux Loups, dans le 12ème arrondissement, à Paris. J’ai une question à vous poser quand même : c’est quoi la fin du film ?

lion giulia

 

Nabuhiro Suwa a réalisé un film qui s’appelle Le lion est mort ce soir. J’ai tout aimé dans son film. Il a laissé les acteurs faire un peu ce qu’ils voulaient. Il a voulu travailler avec des enfants français, et il a eu l’idée de nommer le film comme ça grâce à Jean-Pierre Léaud : il lui a demandé quelle était sa chanson préférée, et Jean-Pierre lui a chanté « Dans la jungle, terrible jungle, le lion est mort ce soir ! ».
On nous a montré ce film parce qu’il est en rapport avec notre projet cinéma. Rania

Message pour Nabuhiro Suwa : est-ce que vous a plu ces cinq années à préparer le film, est-ce que ça vous a amusé ? Vous avez aimé travailler avec des Français, et des enfants ?

Des lieux et des histoires.
Le lion est mort ce soir, de Nabuhiro Suwa.
Acteur principal : Jean-Pierre Léaud.
On nous a montré ce film parce que ça parlait des lieux. Paul

Message pour Nabuhiro Suwa : Avez-vous connu personnellement François Truffaut ?

On a vu ce film parce qu’il parlait des lieux et des histoires.
Le film était très bien. J’ai bien aimé parce qu’il était bien fait, il y a des moments qui me plaisaient bien. Les acteurs jouaient bien leur rôle, les enfants aussi ! J’ai bien aimé ce film aussi parce qu’il y avait des effets spéciaux. Seynabou

Message pour Nabuhiro Suwa : Votre film est très bien. Il est l’un des meilleurs films que j’ai vu. J’ai des questions à vous poser : Comment avez-vous eu l’idée de tourner ce film ? Pourquoi avez-vous eu l’idée de tourner dans cette maison ? Pourquoi le film s’est-il terminé comme ça ?

Lundi 11 décembre, nous, les grands, nous sommes partis à la Cinémathèque de Bercy pour regarder un film en avant-première (il va sortir en janvier 2018).
Avant le film, Nabuhiro Suwa, accompagné d’un traducteur, s’est présenté. A la fin du film, on a pu lui poser des questions.
Mon avis : le film est très bien car on comprend bien l’histoire, et à la fin du film, le réalisateur nous a laissé le choix de la fin en l’imaginant. Aris

Message à Nabuhiro Suwa :

aris 2

J‘ai trouvé que le film était très bien, et j’ai beaucoup aimé le moment où les enfants font le film avec Jean. J’ai pensé que quand Jean revoit Juliette, il voit tout ce qu’il aurait voulu faire avec elle, et j’ai trouvé ça un peu triste. Augustin

Message pour Jean-Pierre Léaud : Bravo !! J’ai trouvé qu’on voyait vraiment que ça vous faisait plaisir. C’est incroyable que vous vouliez revoir Juliette à chaque fois.

Message pour les enfants : c’était bien quand vous avez essayé de filmer. Le personnage de Jules était très bien. J’ai trouvé que c’était une bonne idée de faire un film dans un film.Augustin

Le moment que j’ai préféré c’est quand les enfants sont entrés dans la maison ancienne, parce que c’était drôle. Il y avait une bande d’enfants qui sont entrés pour faire un film.
On était dans une salle de cinéma.
On a eu de la chance de voir ce film, et j’ai presque tout aimé.
Céline

L‘histoire : au début, il y avait un monsieur, du nom de Jean, qui allait dans la maison de Juliette. Et des enfants venaient aussi dans la maison pour vérifier qu’il n’y avait personne. Les enfants ont suivi Jean, puis ils ont fait connaissance, et ils tournent un film dans la maison. Juliette était un fantôme.
Le film sortira au mois de janvier 2018.
Ce film était bien, on voyait le fantôme, mais parfois il était là, parfois il n’était pas là.
Tiguidanké

Nous sommes allés à la cinémathèque, et nous avons vu de nos propres yeux le réalisateur Nabuhiro Suwa. Il y avait un traducteur pour nous traduire ce qu’il disait en français.
J’ai bien aimé le film car j’ai trouvé ça bizarre quand il parlait à Juliette, et c’était mystérieux.
J’ai aimé aussi quand ils étaient dans le car, tous à chanter Le lion est mort ce soir !
Ce film est intéressant car il y a des lieux importants, l’entrée dans les lieux…
C’était formidable. Myriam

Message pour Nabuhiro Suwa : Merci d’être venu à Paris, continuez à faire de super films !

 

Le film était trop bien, il y avait plein de personnages. J’ai bien aimé le film parce qu’il y a un fantôme, et parce que ça nous montre des choses qu’on pourrait mettre dans notre projet.
Comme le réalisateur parlait japonais, il y avait un traducteur.
A la fin, on a fait une photo avec tout le monde, les collégiens et les lycéens. Ibrahim

Message pour Jean-Pierre Léaud : Bonjour, monsieur Léaud, pourquoi vous n’êtes pas venu à la cinémathèque ? Tout le monde voulait vous poser des questions !

ibrahim

 

On est allés voir le film Le lion est mort ce soir. On a regardé le film avec le réalisateur. Il y avait plusieurs classes. La fin, on a posé des questions au réalisateur Nobuhiro Suwa. Il parlait japonais, du coup, un traducteur est venu traduire.
J’ai bien aimé le moment où on voyait le petit filmer les enfants. Les enfants ont réellement inventé la petite histoire de leur film dans le film.
Le lien avec notre projet : il redécouvre un lieu. A la fin, il ferme les yeux, et c’est la fin du film. Raphaël

On a eu de la chance de voir ce film. J’ai presque tout aimé. Le moment du film que je préfère, c’est quand les enfants rentrent dans la maison ancienne. Il y avait une bande d’enfants qui sont entrés dans la maison pour faire un film. C’était drôle. Céline

aris

Catégorie : Films vus, Présentation des ateliers | Laisser un commentaire

La Nuit du chasseur

Bonjour tout le monde!
Juste avant les vacances de Noël, nous sommes allés au cinéma pour voir un film que l’on a-do-ré!! : La Nuit du chasseur. Il était très mystérieux avec un petit côté qui fait peur. On aussi aimé la chanson « leaning », elle reste beaucoup en tête avec ce fameux personnage (joué par Robert Mitchum) qui s’invente des vies. Hawa, Sevilay, Asya et Morgane(s)maxresdefaulthttps://www.youtube.com/watch?v=91IAwfdRX6A

Catégorie : Films vus | Laisser un commentaire

la projection du « Lion est mort ce soir » et la rencontre avec Nobihuro Suwa

Nous avons beaucoup aimé le film « Le Lion est mort ce soir » de Nobuhiro Suwa que nous avons vu à la cinémathèque française.
Dans notre classe, il y a eu des réactions différentes sur la part laissée à l’improvisation dans le film. Certains ont beaucoup aimé; d’autres ont été plus déstabilisés.

Voici quelques photos de nous avant la projection!IMG_1438

IMG_1440

et voici la lettre-dessin de Paloma et Cassandre adressée à Nobuhiro Suwa:

IMG_1464 2IMG_1465

Catégorie : Films vus | Laisser un commentaire

Mirando cine en clase

Estamos muy contentos porque pronto saldremos de vacaciones de verano. Hemos trabajado mucho en clase ya. Hemos visto y analizado muchos fragmentos de películas para reflexionar sobre el tema de “los lugares y las historias”. También ya hemos hecho algunos ejercicios individuales y grupales. La experiencia de filmar una pequeña historia ha sido maravillosa.

Aquí van algunas instantáneas de los momentos en clase de visionado de fragmentos de películas.

DSC_6349 DSC_6354DSC_6359 DSC_6365 (2)

Nous sommes très heureux! Bientôt nous serons en vacances d’été. Nous avons déjà travaillé dur en classe. Nous avons vu et analysé de nombreux fragments de films pour réfléchir sur le thème « des lieux et des histoires ». Nous avons déjà fait quelques exercices individuels et en groupe. L’expérience de filmer une petite histoire a été merveilleuse.
Voici quelques instantanés des moments passés en classe à regarder des films.

DSC_6540 DSC_6543 DSC_6547 DSC_6552

We are very happy because soon we will be on summer vacation. We have worked a lot in class already. We have seen and analyzed many fragments of films to think about the theme of « places and stories ». We have already made some individual and group exercises. The experience of filming a small story has been really wonderful.

Here are some snapshots of classroom time watching movies.

DSC_6580 DSC_6597 DSC_6586 DSC_6591

Catégorie : Films vus | Laisser un commentaire

Rencontre avec les élèves du collège Stendhal à Mon Ciné.

A4-CINEMA PARADISO V2.indd

Nous avons rencontré le lundi 4 décembre les élèves du collège Stendhal pour la projection de Cinéma Paradiso. Chacun a présenté le travail déjà accompli dans son atelier. Nous avons parlé de nos projets pour les exercices. Nous travaillons sur l’idée de filmer nos souvenirs de l’école maternelle. Les collégiens de Stendhal nous ont parlé de l’exercice 3,  de leur travail sur le trajet quotidien d’une élève et aussi sur le temps.

paradi-1-r  paradi-3-r

paradi-5-r

Dans le film, Salvatore arrive dans son village natal où il n’était pas revenu depuis plus de trente ans. Il va revivre les souvenirs de son enfance et de son adolescence.

par1-r  par2-r

par4-r  par5-r

Enfant, Salvatore s’appelait Toto. Il avait un ami projectionniste au Cinéma Paradiso où il passait beaucoup de temps. Au cours du film, on retrouve Toto et le Cinéma Paradido à différentes époques et avec des transformations suite à un incendie.

par10-r  par11-r

par12-r  par14-r

La fin du film correspond aussi la fin du Cinéma Paradiso qui va être détruit.

par15-r  par16-r

par17-r  par18-r

Tout au long du film, on voit aussi la cabine de projection ou travaille d’abord Alfredo puis Toto après l’incendie lorsque la salle est devenue le Nouveau Cinéma Paradiso.

par20-r  par21-r

par22-r

A la fin du film, Salvatore-Toto revient dans son ancien cinéma qui est en ruine juste avant sa destruction. Pour y rentrer et pour retrouver tous ses souvenirs, il doit d’abord franchir une grille.

par30-r  par31-r

par32-r  par33-r

par35-r  par36-r

par37-r  par38-r

par39-r  par40-r

par41-r

Catégorie : Films vus | Laisser un commentaire