Archives mensuelles : juillet 2018

Rencontre à Mon Ciné avec l’atelier du collège Stendhal de Grenoble.

 

smh-1-red          smh-2-red

En clôture de cette belle année de cinéma, Mon Ciné a organisé une projection ouverte aux familles des films des deux ateliers grenoblois et martinérois : De Passage, Et si …

Les échanges ont été très riches et les questions nombreuses entre les élèves. Pascale et Cécile ont pu constater leur investissement dans ce beau projet. Merci encore à elles pour leur soutien et leur implication. Bonne vacances à tous !

smh-3-red          smh-4-red

smh-5-red          smh-6-red

Laisser un commentaire

Ecole Gabriel Péri : tournage du film-essai Et si …

A la maison de quartier Gabriel Péri

1237-redux          1244-redux

1249-redux          1252-redux

1253-redux          1255-redux

1256-redux          1258-redux

1268-redux

Catégorie : Films Essais | Laisser un commentaire

Ecole Gabriel Péri : photos de tournage du film Et si …

Le tournage sur la digue de l’Isère.

2149-redux        2163-redux

2167-redux        2174-redux

2184-redux        2186-redux

2189-redux        2194-redux

2196-redux        2199-redux

2212-red        2226-red

2228-redux        2231-redux

Dans le hall d’entrée de l’école.

1222-redux        1225-redux

1228-redux        1230-redux

 

 

 

Catégorie : Films Essais | Laisser un commentaire

Quatre commentaires sur l’atelier et le voyage en Europe

montaje san carlos(…) Es difícil explicar con solo palabras lo que sentí participando del taller de cine. al principio para mi fue solo como una materia más que tenía, en la cual pensaba que debía estudiar y estudiar , con el tiempo me fui dando cuenta que eso no era así . Descubrí un espacio de aprendizaje de cosas que nunca pensé que me iban a poder interesar tanto como el mundo del cine .. Que ahora mismo tengo en mente como parte de mi futuro , al estar detrás de las cámaras me siento contenta y orgullosa de todo lo que puedo dar. En especial lo que más orgullo me da es haber podido participar en el taller , no solo aprendi secretos del mundo del cine , también ahora veo diferente cualquier tipo de filmaciones siendo más crítica y entusiasta . Con respecto a mi grupo estoy satisfecha a pesar de que hemos tenido muchos días difíciles , compartimos momentos de alegría , frustraciones , enojos y hasta tristeza con personas con la cual comparto la misma pasión .. Y que después de todo lo que pasamos juntos nos volvimos más unidos. El desarrollo de este taller nos llevó a compartir el momento más especial que fue la gran presentación en la Cinemateca Francesa , momentos inolvidables para mi , conocí muchas personas de diferentes países y con un mismo objetivo .. El cine , estar ahí en esa sala rodeada de gente talentosa es algo que no podía creer. (…) Estoy muy orgullosa y FELÍZ. ALLIANA, 16 AÑOS, CAMARA.

Alliana 2 alliana sitges

(…) C’est difficile d’expliquer avec des mots ce que j’ai ressenti en participant à l’atelier du cinéma. Au début, pour moi, c’était juste une matière de plus que j’avais à l’école, dans lequel je pensais que je devais étudier et étudier. Finalement j’ai m’aperçut que ce n’était pas le cas. J’ai découvert un espace d’apprentissage que je n’imaginais jamais que je serais en mesure de m’intéresser de cette façon pour le monde du cinéma… Et même plus, le cinéma est maintenant dans le cadre de mon avenir. Quand je suis derrière la caméra, je suis heureuse et fière de tout que je peux donner. Surtout la fierté d’avoir pu participer à cet atelier, j’appris non seulement les secrets du cinéma mondial, maintenant je peux voir différents films étant plus critique et enthousiaste. En ce qui concerne mon groupe, je suis satisfaite, même si nous avons eu beaucoup de jours difficiles, nous avons partagé des moments de joie, de frustration, de colère, de douleur et même avec des gens avec qui je partage la même passion … Et après tout ce que nous avons passé ensemble, nous sentons que nous sommes plus unis. Le développement de cet atelier nous a permis vivre ce moment spécial qu’a été la grande présentation à la Cinémathèque Française, des moments déjà inoubliables pour moi. J’ai rencontré beaucoup de gens de différents pays et avec le même objectif : le cinéma. Passer de temps dans cette salle de la cinémathèque entourée de gens talentueux est quelque chose que je ne pouvais pas croire. (…) Je suis très fière et HEUREUSE. ALLIANA, 16 ANS, IMAGES.

grupo cinemateca

Après la projection, plus détendus…

***

Mi experiencia en París fue muy diferente a lo que esperaba, tuve la oportunidad de conocer gente con la que me sentía comprendida en cuanto a la experiencia con el cine.
Nos hicimos muy amigos de los estudiantes de Grenoble. Con ellos compartimos mucho rato incluso antes del encuentro, en una visita al Parque de La Villette. También pudimos relacionarnos con los chicos de Barcelona. Luego de París tuvimos un encuentro con ellos en Barcelona y vimos su película otra vez, esta vez en su instituto, con su gente.
Otra de las grandes experiencias  que tuve fue el haber hecho una canción para nuestra película y que haya llegado a tantas personas, incluso a mis compañeros les emocionó, tanto que cuando terminamos de editar lloramos de emoción. Todos me recibieron de una manera muy bonita.
En París también pude ir a un concierto de música clásica gracias a nuestro coordinador. (“Alexander Nevski”. Cantata compuesta por Prokofiev para la película de Sergei Eisenstein.) Fue uno de los momentos mas hermosos que viví, y el hecho de que el director de orquesta sea argentino y haya podido llegar tan lejos me ayudo a decidir que en el futuro voy a estudiar música.e
En este taller no sólo aprendí muchas cosas, sino que hizo que nuestro grupo se uniera mucho. De hecho, el fin de semana pasado fuimos a las 3 am al lugar donde grabamos el cortometraje, a « la bajada », el paseo derrumbado, y todos nos pusimos muy sentimentales, nos acostamos en el suelo a mirar el cielo y comenzamos a hablar del futuro. Me recordó a cuando lo actuaban para la película, solo que esta vez no había un guión ni una cámara para filmarlo. CONSTANZA,  16 AÑOS, SONIDO Y MUSICA

constanza contanza sitges

contanza sitges2

Le ukulélé de notre film a également voyagé avec nous

Mon expérience à Paris était très différente de ce à quoi je m’attendais, j’ai eu l’occasion de rencontrer des gens avec qui je me sentais compris en matière d’expérience avec le cinéma.Nous sommes devenus des amis très proches des étudiants de Grenoble. Nous avons partagé avec eux beaucoup de temps avant la rencontre, lors d’une visite au parc de la Villette. Nous pourrions aussi interagir avec les étudiants de Barcelone. Après Paris, nous avons eu une réunion avec eux à Barcelone et nous avons revu leur film, cette fois à leur institut, avec leurs gens. Une autre de mes grandes expériences a été d’avoir fait une chanson pour notre film et qui a touché tant de gens finalement. Même mes collègues étaient excités, tellement qu’au moment de finir le montage du film nous avons pleuré avec émotion pour le résultat. Tout le monde m’a reçu d’une très belle manière, grace a la musique. À Paris, j’ai pu aussi aller à un concert de musique classique grâce à notre coordinateur (« Alexandre Nevski ». Cantate composée par Prokofiev pour le film de Sergei Eisenstein.). Ce fut l’un des plus beaux moments que j’ai vécus, et le fait que le chef d’orchestre soit argentin et il a reussi arriver si loin avec son métier m’est aidé à décider qu’à l’avenir j’étudierai la musique. Dans cet atelier, non seulement j’ai appris beaucoup de choses, tout ce que nous avons font á aidé pourque que notre groupe s’unisse plus. En fait, dernier week-end nous sommes allés à 3 heures du matin au lieu où nous avons filmé le film-essai… au parc qui s’est effondré (toujours dans le même état terrible) et nous sommes tous devenus très sentimentaux, nous nous sommes allongés sur le sol pour regarder le ciel et nous avons commencé à parler du futur. Cela m’a rappelé quand les acteurs l’ont fait pour le film-essai, seulement cette fois il n’y avait pas un scénario, pas une caméra pour le filmer. CONSTANZA, 16 ANS, SON ET MUSIQUE.

grpos san c +grenoble

Avec nos amis de Grenoble!

20180613_192349

Avec nos amis de Barcelone, à leur institut!

***

el taller que para mí fue más que nada divertido por los momentos que pasamos mas que nada durante la grabación que muchas veces pasaba algo divertido y principalmente cuando pasaba algo que hacía repetir la escena que si bien en el momento fue frustrante ahora que lo recuerdo me causa mucha gracia. El viaje también estuvo muy bueno Paris y Barcelona fueron ciudades que me encantó conocer y disfrute mucho estando ahí me gustó ir a ver las otras películas ya que estuvieron buenas y conocer a la gente de distintas partes del mundo fue una de las cosas que más me gustaron. En conclusión fue una grandiosa experiencia que nunca olvidaré. TIAGO, 15 AÑOS. CAMARA.

Tiago tiago y cmara

L’atelier pour moi était surtout drôle grace à des moments que nous vivions pendant le tournage, souvent arrivait quelque chose d’amusant et nous devions repeter la scène… Même si pour le moment c’était frustrant, maintenant est trop drôle se rappeler de ça. Le voyage était aussi très bon, Paris et Barcelone étaient des villes que j’aimais beaucoup connaître. J’aimais aller voir les autres films puisqu’ils étaient bons. Rencontrer des gens de différentes parties du monde était l’une des choses que j’aimais plus. En conclusion, c’était une expérience formidable que je n’oublierai jamais. TIAGO, 15 ANS. IMAGES

tiago sant pol

Tiago, Constanza et Alliana, au bord de la Méditerranée

grupo sitges

de gauche à droite: Constanza, Alejo, Alliana, Mariano, Agostina, Julieta y Tiago.

***

(…) La experiencia del taller fue algo que nos marcó de formas distintas a todos y que nos ayudó muchísimo, es algo que nos va a quedar siempre en el corazón ya que muchos nos decidimos a algunas carreras gracias a esta experiencia que nos dio el empujón para hacerlas, otros no, pero les sirvió de otra manera!! Bueno y para mi personalmente fue realmente un avance ya que gracias a esto estoy decidida a cumplir mi sueño de ser actriz y trabajar de lo que más me gusta!! Estoy súper agradecida y feliz por la oportunidad que me dieron, y espero que lo sigan haciendo por muchos años más para que más chicos tengan la oportunidad de tener esta experiencia tan maravillosa!! JULIETA, 16 AÑOS. ACTRIZ

julieta camara julieta pp

(…) L’expérience de l’atelier c’est quelque chose qui nous a marqués de différentes façons et qui nous a beaucoup aidés, c’est quelque chose qui restera toujours dans nos coeurs car beaucoup d’entre nous ont décidé de faire carrière grâce à cette expérience qui nous a poussé à les faire. D’autres élèves probablement non, mais l’expérience a été très profitable pour eux d’une autre façon ! Eh bien, personnellement c’était vraiment une avance car grâce à cela je suis déterminée à réaliser mon rêve d’être actrice et de travailler sur ce que j’aime le plus ! Je suis très reconnaissante et heureuse pour l’opportunité qui m’a donné, et j’espère que le projet se continue à faire pendant de nombreuses années afin que plus d’enfants et adolescent aient l’opportunité d’avoir cette merveilleuse expérience.

JULIETA, 16 ANS, ACTRICE.

montaje apuntes julieta

Notes de Julieta sur les films-essais

 

gruppo louvre

Merci Paris! Merci à tous! Hasta siempre!

Catégorie : Divers, Films Essais | Laisser un commentaire

Film essai école Gabriel Péri suite.

red-f-essai-29

Mia et Younès arrivent au lieu surprise choisi par Mia. C’est la piste de BMX où elle a l’habitude de retrouver ses amis. Elle présente Younès et elle lui propose de rejoindre le groupe sur la piste. Younès refuse, il a trop peur.

red-f-essai-30      red-f-essai-32

Il décide de laisser son vélo et il va s’asseoir sur la bute. Nous nous sommes inspirés du film Paranoid Park pour cette scène.

affiche-1-redux

para-4-redux        para-6-redux

Sur la bute, Younès réfléchi. Il entend deux voix intérieures : l’une lui conseille de ne pas y aller car c’est trop risqué, l’autre au contraire le pousse à essayer. Pour cette scène nous avons utilisé comme dans les exercices la voix off.

red-f-essai-34        red-f-essai-35

red-f-essai-36

Finalement, c’est la voix qui lui demande de prendre son vélo et d’aller sur la piste qui l’emporte.

red-f-essai-37

red-f-essai-38

red-f-essai-39

Younès a réussi à surmonter sa peur et ses craintes. Il fête cette victoire en montant rejoindre Mia à l’araignée.

red-f-essai-41          red-f-essai-42

Catégorie : Films Essais | Laisser un commentaire

Film-essai de l’école Gabriel Péri suite.

Nous avons eu l’idée de marquer de différentes façons les contrastes entre les deux caractères des personnages. L’un est réservé et timide. L’autre au contraire est téméraire et exubérant. Un casting où chaque candidat devait jouer pendant soixante seconde une situation de gène et de malaise nous a permis de donner le premier des rôles à Younès. Il est physiquement de taille moyenne avec les cheveux bruns  et les yeux noirs. Pour le second rôle, nous avons choisi Mia qui est de grande taille, blonde avec des yeux clairs.

mia-redux      younes-redux

Nous avons imaginé comment marquer encore la différence par une séparation entre les personnages dans les différents lieux repérés. En classe, nous avons utilisé l’espacement entre les bureaux où passe le professeur. Dans le couloir, nous avons placé Mia et Younès loin l’un de l’autre dans le rang.

classe-1-redux    classe-2-redux

Nous avions imaginé une scène au garage à vélos qui n’a finalement pas été retenue au montage final à cause de la longueur du film. Nous nous sommes inspirés de la scène de la piscine du film Raging Bull où un jeune boxeur pauvre tente d’approcher une jeune fille dans un club nautique pour personnes favorisées.

Dès le début de la scène, les enfants pauvres du quartier sont tenus à l’écart derrière des grillages sur les terrasses. Jake lui aussi se trouve de l’autre coté du grillage.

affiche-2-redux                          raging-1-redux

raging-2-redux       raging-5-redux

Il essaye de rentrer en contact avec la jeune fille. Lui est en bas sur le trottoir et elle en hauteur sur les dalles de la plage de la piscine. La grille marque la différence de classe sociale entre eux. Jake doit la franchir pour pouvoir rencontrer cette fille qui lui est normalement interdite. Le premier contact se fait par le rapprochement des mains.

raging-6-redux        raging-10-redux

raging-14         raging-13-redux

Nous avons mis en scène cette idée de premier rapprochement entre Younès et Mia dans le garage à vélos. Nous avons choisi de placer Mia à l’intérieur et nous avons filmé depuis l’autre côté de la grille pour signifier la différence de maîtrise du vélo entre les deux. C’est l’enjeu, une sorte de frontière que Mia veut faire franchir à son ami en voulant réussir à le convaincre de venir avec elle à une balade en vélo.

f-essai-8

 

Nous avons ensuite filmé Younès dans le labyrinthe des allées de la maison de quartier pour montrer qu’il gamberge et qu’il n’est pas certain de vouloir aller à la sortie surprise proposée par Mia. C’est comme si il était prisonnier de ses craintes et de ses peurs. Mia en ouvrant la grille lui donne une chance de pouvoir s’en libérer ensuite.

red-f-essai-10         red-f-essai-11

red-f-essai-12         red-f-essai-14

red-f-essai-15

Sur la digue de l’Isère, Younès toujours craintif et prudent reste sur la piste goudronnée alors que Mia intrépide comme à son habitude descend sur le chemin étroit et dangereux de la berge. Younès ne parvient toujours pas à se libérer et à se lâcher, ses craintes sont plus fortes que ses envies. C’est ce qui nous a donné l’idée du titre Et Si … Nous avions aussi pensé à En avant ! ou Pourquoi pas ?

affiche-enavant-redux

red-f-essai-15 red-f-essai-17

red-f-essai-16          red-f-essai-22

red-f-essai-23         red-f-essai-24

Au pont sur l’Isère, malgré l’instance de Mia, Younès n’arrive toujours pas à se séparer de sa retenue. Il n’ose pas prendre comme Mia la voie pour piétons et il reste sagement sur la piste cyclable.

red-f-essai-27        red-f-essai-28

Catégorie : Films Essais | Laisser un commentaire