Archives mensuelles : janvier 2018

tournage de l’exercice 2

R0054682
Impressions et images du tournages de l’exercice 2 :

Seynabou : décoratrice
Nous sommes allés un samedi tourner un film à l’école.
J’étais décoratrice et je faisais les « effets spéciaux » avec Nina.
Je me suis beaucoup occupée de la lumière : je devais précisément allumer, éteindre, allumer…
Le synopsis de notre film : deux filles, une qui accompagne l’autre. C’est la maîtresse qui désigne au hasard une accompagnatrice (Giulia) pour emmener une autre élève (Rania) dans le bureau de la directrice. Rania a très peur, Giulia la rassure, dans le couloir. A un moment, Rania est devant une porte, elle a très peur, elle hésite à ouvrir … Et Giulia la pousse et s’enfuit ! Rania se demande ce qu’elle a fait de mal.

Nina : assistante de la décoratrice
Moi, mon rôle, c’était d’être décoratrice. J’ai fait des ombres et je les faisais tellement bizarrement qu’on aurait dit un monstre ! J’avais apporté des bonbons très bons pour la fin du film.

Milo : effets spéciaux
J’ai bien aimé quand je tenais Ange par derrière pour guider Paul qui reculait en filmant.
A un moment, il fallait ouvrir la porte sans qu’on me voie.
Et ce que je trouvais rigolo, c’était quand la « directrice » Nina faisait des gestes dans le bureau.

R0054793

Rania : actrice
J’étais actrice avec Giulia, et ça m’a plu de le faire parce qu’il fallait imaginer beaucoup de choses, et en jouant, il fallait se dire que l’équipe de tournage n’était pas devant nous !
Synopsis : moi et Giulia allons dans le bureau de la directrice. Moi, j’ai peur, et quand nous nous rapprochons du bureau, au moment où je veux ouvrir, la porte s’ouvre toute seule. Alors Giulia me pousse à l’intérieur et s’enfuit en courant !

Gulia : actrice
On était à l’école un samedi parce qu’on a tourné un court-métrage.
J’étais actrice avec Rania, dans le rôle d’une accompagnatrice qui a de plus en plus peur d’aller là où elle doit emmener la fille convoquée (chez la directrice).

R0054768

Aris : équipe son, perchiste
Je devais prendre le plus de son possible, et Emilien (mon assistant) vérifiait le son avec un casque. Mais à la fin, Emilien avait mal à la tête, donc je vérifiais le son en plus de tenir la perche. A certains moments, ça faisait mal au bras, c’est pas facile de tenir la perche !
Le film était composé de huit plans normalement, mais on n’en a fait que sept parce qu’on n’a pas réussi à filmer un des plans dans le couloir, c’était trop étroit. Le plan le plus compliqué à faire était quand on reculait au même rythme que les actrices, et moi, je me suis pris trois armoires dans le couloir du bureau de la directrice !
Résumé : le film parle d’une fille qui faisait des bêtises et qui ces temps-ci a cessé d’en faire. Mais elle se fait convoquer quand même dans le bureau de la directrice,. Elle y va, accompagnée d’une amie. La fille se fera-t-elle punir ??

Emilien : assistant son
J’ai bien aimé quand j’avais le casque. Je m’occupais du son avec Aris. Il fallait écouter s’il n’y avait pas trop de bruits et j’ai beaucoup entendu le bruit de la perche parce qu’Aris la tenait fort… et on devait tout recommencer

Raphaël : réalisateur
Je devais dire ce que les actrices et l’équipe de la caméra devaient faire. Milo était avec moi, mon assistant. J’ai bien aimé le début du tournage mais à la fin, je me suis ennuyé. A part ça, j’ai adoré faire le film !
On a filmé les visages en diagonales pour voir les visages avec les expressions de la punie, pas très contente… Puis on a fait un plan face pour encore mieux les voir. On a fait un gros plan sur la porte, et le mouvement de la main qui va l’ouvrir, qui hésite… Et la porte s’ouvre toute seule, et on voit une grande ombre ! (Milo et Nina aux effets spéciaux)
Le personnage se fait pousser dans le lieu, son accompagnatrice se sauve…. On entre dans le bureau de la directrice…

R0054757

Paul : cameraman
Ce qui était énervant c’est qu’Emilien (mon assistant) voulait nous aider, mais qu’il faisait tout le contraire, et du coup, la bulle était dure à mettre au centre (pour que la caméra soit bien droite).
Ce qui était bien : tenir la caméra, même si c’était aussi un peu fatiguant. Je préférais quand il n’y avait pas l’équipe son à côté de moi parce qu’il y avait plein de câbles.
Pour un plan, Jihane m’a demandé de me placer comme si j’étais un des personnages (Rania) en tenant la caméra.

Ange : assistant cameraman
Je faisais le cameraman. C’était dur d’être derrière Paul, parfois il me marchait sur les pieds !
C’était un petit peu dur d’appuyer sur le bouton de la caméra, c’était mou.

R0054640

Catégorie : Exercice 2, Présentation des ateliers | Laisser un commentaire

Visite d’emplacement pour notre futur tournage : Ferme de café

Bonjour à tous !

Afin de prendre de l’avance sur le travail que nous aurons à faire en 2018, nous sommes allés visiter une ferme à Jundiaí. C’est un endroit plein d’histoires qui racontent le passé de São Paulo. Tout d’abord, nous sommes arrivés en bus et nous avons été divisés en deux groupes. Puis, nous avons visité quelques endroits de la ferme comme la maison du baron, la pépinière des caféiers de la ferme, les maisons des immigrants italiens, la senzala (lieu où les esclaves étaient emprisonnés), l’endroit où le café est lavé et le musée. Ensuite, nous avons planté une pousse de café et une monitrice nous a tout expliqué sur le processus de grillage, nettoyage, combustion et broyage du grain.

À plus tard pour un prochain post !

Fazenda4M10 Fazenda4M9 Fazenda4M8 Fazenda4M7 Fazenda4M6 Fazenda4M4 Fazenda4M3 Fazenda4M2

Laisser un commentaire

Visite d’emplacement pour le tournage : la ferme de café de Jundiaí

Salut !

Ce mois-ci, nous sommes allés visiter la ferme de café Nossa Senhora de Conceição à Jundiaí. C’est un très grand lieu avec des animaux comme des oies, des capybaras, des chevaux et des poissons. Cette ferme pourrait être l’endroit où nous allons filmer notre court métrage et nous avons pu avoir des idées sur la façon d’utiliser l’emplacement pour créer notre histoire. La ferme compte aussi des piscines, une rivière, une maison, les quartiers d’esclaves, un tronc où les esclaves étaient attachés et punis, une marque d’un passé très violent de notre histoire. La ferme a également des plantations de café et des établissements pour transformer le grain.

À plus tard !

Fazenda4M2 Fazenda4M3 Fazenda4M4 Fazenda4M6 Fazenda4M7 Fazenda4M8 Fazenda4M9 Fazenda4M10

Laisser un commentaire

Our town is Kaišiadorys

Kaišiadorys is a small town,but its really cozy. Town is between our two biggest cities Vilnius and Kaunas. Train station is a symbol of Kaišiadorys, because our train station connects other cities and towns. Vilnius and Kaunas.

DSC00122

dav

Laisser un commentaire

Algirdas Brazauskas gymnasium

Our school is the only one gymnasium in our town. It has been called by one of our presidents, Algirdas Brazauskas. There are about 400 students in our school. Here we have really different spaces, which are for academic, sport and art activities. This year our school will celebrate its 94 years birthday.

20140821_153612  20171128_160204

 

 

Laisser un commentaire

Team Kaišiadorys

Hi, I’m Viktoras.

I’m from Lithuania, Kaišiadorys. I’m 17 years old. I love to watch old movies. I like to listen to music and play basketball. My favorite hobby is to spend my time with my best friends.

15170933_1690487151263429_7377418624420800888_n

Hey, I’m Jokūbas, I’m 17 years old.

I live in Lithuania. My town is Kaišiadorys, I love to be here. I like to watch horror and fantastic movies, they are fascinating. I play basketball, it’s my favorite sport. I like to hang out with my friends and I really like to spend my time in the gym.

13403286_1162571903804925_7229431016764527360_o

My name is Agnė.

I’m from Lithuania, Kaišiadorys. I’m 15 years old. I’m going to Algirdas Brazauskas gymnasium. In Kaišiadorys there are a lot of beautiful places for me. My hobbies are reading books, hanging out with friends, photographing, traveling and watching movies.

22045863_1062334270569085_4815176006282302572_n

Hey, my name is Andrėja,

I’m from Lithuania, Kaišiadorys. I’m 16 years old. The best things in the world that I value the most are family and love. I’m a Leo girl and my favorite movie is « The Call ». I think that life is as good as your mindset is. My favorite places in my city are Toskana, which is the best restuarant of our city, and my house roof.

25446401_1624476234278295_8195633113322164946_n

Hi, my name is Rimantė and I’m 16 yo

I’m pretty calm person and love to be so calm. Maybe that’s why my favorite place in Kaišiadorys is a lake in the forest. I love nature, traveling and animals, especially giraffes and butterflies.

27329369_1381353565303862_987066123_o

Hey! My name is Viktorija and I’m 16 years old.

I’m volunteering and it’s becoming a big part of my life. I like photography, watching movies and eating. Also I love nature. I think that’s why forest is my favorite place.

27152897_1513143725389294_854226427_n

Hi! I’m Mantas.

I’m from town, which is called Kaišiadorys. I love movies and I love to film something. I always have a camera in my pocket. By the way I’m 16 years old.

27496621_192679284812029_2127829571_n

 

 

Laisser un commentaire

Bonne année 2018! Pace e salute!

Voeux ajaccio

Catégorie : Divers | Laisser un commentaire

Montage à partir d’images fixes : histoire n°2

Les CP s’initient au montage. Proposition : à partir d’images des extraits vus en classe, et à la façon d’un cadavre exquis, choisir et enchaîner des images en leur trouvant des points communs, pour raconter une nouvelle histoire, à plusieurs.

 

Un portail s’ouvre…

pauline a la plage

Rose et Toby sont dans un jardin, au bord de l’eau. Toby dit « chut ! » et Rose écoute des oiseaux qui ont un chant magnifique. Ils avancent sous les arbres, comme dans un tunnel.

une-partie-de-campagne-2

Et à l’autre bout, il y a une petite fille qui veut jouer à cache-cache :
« Venez jouer avec moi ! ».

totoro_analyse02

Mais ils ne veulent pas jouer (ils sont trop grands), alors elle les emmène dans sa maison pour leur montrer quelque chose.
Sa grande soeur les accueille à la porte :
« C’est par là, il faut monter les escaliers ! »

maison-totoro

Dracula

A ce moment-là, le papa, Jimmy, entend du bruit dans la maison et ce demande qui est entré : des voleurs ? Des bandits ?
Il s’imagine déjà attaqué par les bandits….

no mans land

mais en fait ce n’est que Toby et Rose avec ses filles, qui leur montrent la cabane qu’elles ont installées dans leur chambre !

yukiHistoire racontée par Alexandre, Ange, Aya, Brad, Cassandra, Emilien, Léna, Milo et Nina

Catégorie : Films vus, Présentation des ateliers | Laisser un commentaire

Montage à partir d’images fixes : histoire n°1

Les CP s’initient au montage. Proposition : à partir d’images des extraits vus en classe, et à la façon d’un cadavre exquis, choisir et enchaîner des images en leur trouvant des points communs, pour raconter une nouvelle histoire, à plusieurs.

Un garçon accompagne une fille en barque.

partie-de-campagne-stillIls arrivent sur une île, et trouvent un portail en se promenant.

pauline a la plage

Ils l’ouvrent et découvrent derrière le portail un château grand, très grand. Ils décident de s’approcher. Ils voient un jardin avec des sculptures en arbres. Ce jardin est très beau, il y a une fontaine. Ils s’approchent de la maison pour voir s’il y a quelqu’un…

vlcsnap-2010-04-26-15h07m28s199

Mais tout d’un coup, tout s’assombrit, la nuit tombe, et les belles sculptures se transforment en gargouilles de pierre, comme si elles étaient des protections contre les visiteurs du château.

langm

Le garçon et la fille ont très peur, mais ils sont aussi très curieux, alors ils continuent quand même et ouvrent la porte. Ils entrent dans la maison.

Dracula

Ils découvrent un grand escalier, ils montent, redescendent, visitent toute la maison, parce qu’ils la trouvent très belle (même s’il y a des toiles d’araignées).

dracula

Et ils ouvrent une porte. Qu’est-ce qu’il y a derrière ?? Ils arrivent dans une chambre, où il y a une jeune fille. Elle regarde la photo de son mari, qui est mort, et qu’elle aimait, et elle n’a pas entendu les visiteurs arriver.

Rebecca-The-Shrine

Puis la jeune fille lève les yeux vers son miroir, et, là, avec son imagination, elle voit les visages des bandits qui ont attaqué son mari !

moonfleet-contrebandier

Elle a la trouille, elle panique, et elle découvre qu’elle n’est pas seule… les visiteurs la réconfortent, lui demandent ce qui se passe, et elle leur raconte son histoire. Ils deviendront amis.

(histoire racontée par Alexandre, Ange, Aya, Brad, Cassandra, Emilien, Léna, Milo, Léna)

Catégorie : Films vus, Présentation des ateliers | Laisser un commentaire

Exercice 1 : Découverte du thème

vlcsnap-2018-01-07-11h36m47s307

Retour sur le lieu de son enfance pour Héloïse

 

Il nous fallait filmer un lieu qui compte pour nous.
Pour cet exercice, chacun a fait l’exercice seul ou en binôme en dehors du cadre de l’atelier.
Nous avons ensuite visionné tous ensemble les exercices rapportés par chacun, et filmés depuis nos téléphones, ou nos appareils photos.
Ainsi, nous nous sommes beaucoup questionnés, pour chaque exercice visionné, sur comment rendre compte de la sensation que procure ce lieu.
Beaucoup d’entre nous ont choisi des parcs, des jardins, des arbres, évoquant notre enfance, mais aussi des trajets, des chemins souvent empruntés.
Toscan a tenté l’expérience d’un lac en montagne dont il voulait rendre la sensation en images, mais aussi grâce au son de l’eau.

vlcsnap-2018-01-07-11h53m04s775

Le chemin de Méline rappelant l’absence d’un ami qui a déménagé

vlcsnap-2018-01-07-11h52m11s686

Plan de Méline et Claire

Nous avons ainsi compris que le lieu n’était pas entendu ici comme un simple « espace », ou « décor », mais comme un espace sensible pour celui qui le filme et pour celui qui le regarde.

 

« Si c’était à refaire, je changerai l’ordre des plans, et peut-être aussi quelques plans, car parfois, on filme juste quelque chose parce que c’est joli, mais finalement, ça ne va pas avec les autres plans » Claire

 

 

 

« La consigne était de montrer notre attachement à un lieu. Quand on l’a filmé, on a voulu faire ressentir la joie de monter à un arbre lorsqu’on était enfant, et de montrer comment on se l’approprie » Elise.

vlcsnap-2018-01-07-11h37m59s618 vlcsnap-2018-01-07-11h37m45s344

« La restitution collective nous remis dans la consigne. Je retiens qu’il ne faut pas vouloir montrer trop de choses, et qu’il faut faire attention aux liaisons entre les plans ». Elise

« Ne pas prendre des plans juste parce qu’ils sont beaux, mais parce qu’ils ont une utilité à l’histoire ». Mélina.

vlcsnap-2018-01-07-11h42m52s575 vlcsnap-2018-01-07-11h43m09s168
Il fallait «  dévoiler le lieu, transformer l’endroit en lieu. J’ai voulu montrer le lieu petit à petit, avec plusieurs points de vue pour attiser la curiosité du spectateur » Toscan.

Nous nous sommes aussi vite aperçus que nous avions tendance à réaliser des plans très rapides et à les multiplier plutôt que de laisser filer un plan et voir ce qui pouvait surgir.

« Il fallait montrer un lieu qui nous parlait, et le montrer en quelques plans. On voulait montrer le terrain de jeu d’un enfant » Marie

« J’ai choisi de filmer une animalerie, car pour moi, c’est une prison pour animaux. Lorsque je l’ai filmé, j’ai voulu faire passer le sentiment de haine et de désespoir qui me prend lorsque je rentre dans ce lieu ». Ulysse. « Si je devais filmer à nouveau, je choisirai des plans qui traduisent mieux ma colère ».vlcsnap-2018-01-07-11h38m31s358

 

 

 

Oser filmer son espace intime.

vlcsnap-2018-01-07-11h43m54s526

La chambre de Cédric

vlcsnap-2018-01-07-11h42m32s581

L’attente au parc de Reinette et Ulysse

 

 

vlcsnap-2018-01-07-11h42m05s506

L’attente au parc

 

 

 

 

 

 

 

vlcsnap-2018-01-07-11h41m01s553

Le trajet hebdomadaire de Marguerite

vlcsnap-2018-01-07-11h40m36s920

Le figuier de Maurine

vlcsnap-2018-01-07-11h40m21s929

Le jardin de Zénaïde

vlcsnap-2018-01-07-11h40m11s043

Le vieillard sortant du jardin de Zénaïde

 

vlcsnap-2018-01-07-11h38m59s193

Le muret d’Inès

 

 

 

 

Laisser un commentaire