Notre lycée

Notre établissement scolaire est un lycée spécialicé en arts. On y propose même plusieurs cours sur le cinéma dont est l’atelier du Cinéma, cent ans de jeunesse.

Pour vous faire une idée de notre lycée, allez voir les publications en ligne (en finnois ;) ) : http://kuvislukio.koulublogit.fi/tag/elokuva/

On y voit même le groupe du CCAJ de l’année dernière!

 

Plus d’information de notre lycée (en anglais): http://www.hel.fi/www/kuvatl/fi/koulun-esittely/in-english/

 

Catégorie : Présentation des ateliers | Laisser un commentaire

Making of – les exercices

Escrime 1 Cache-cache 2 Cahche-cache 1 Escrime 2

Catégorie : ... en cours, Tournage des exercices | Laisser un commentaire

Retour sur les deux premières séances

Lors de notre première séance, nous avons travaillé à partir d’un corpus d’images fixes afin de nous poser collectivement la question du jeu et de ses modalités.

Les élèves ont sélectionné et présenté au reste de la classe une image extraite du corpus qui leur était proposé. Chacun s’est appuyé sur son image pour donner une définition personnelle du jeu.

Voici les images sélectionnées :

arbus_3 - copie august-sander - copie BIG_02 - copie La_Tour_Le_Tricheur_Louvre_RF1972-8 - copie ramette_1 - copie tosani1 - copie

P021-1/1, 11/30/05, 3:51 PM, 16G, 4072x4424 (752+840), 100%, Cruz 080205, 1/120 s, R67.3, G57.4, B71.7

Nous avons également visionné deux extraits de films afin d’évoquer la relation entre les adultes et les enfants autour du jeu : la scène de repas du film de Steven Spielberg, Hook ou la revanche du capitaine crochet (1991) et la scène de danse dans le film You Can’t Take It With You de Frank Capra (1938)

Lors de notre deuxième séance de travail, nous nous sommes demandé comment filmer le jeu et comment documenter un jeu. Nous nous sommes appuyés pour y réfléchir sur la comparaison de trois extraits de films :

— LE PETIT FUGITIF, Etats-Unis (1953)

— LA COULEUR DE L’ARGENT, Etats-Unis (1986)  

— TOMBOY, France (2011)

Deux questions ont été posées aux élèves : Quelles sont les situations montrées dans les extraits et quels sont les points communs et les dissemblances entre ces trois extraits ?

Pour y répondre, nous avons mis en place une activité à partir de photogrammes extraits de trois scènes dans chacun des trois films. Les élèves devaient CHOISIR et ASSOCIER trois images extraites des trois films selon un point commun ou un point de dissemblance.

 

 

Catégorie : Préparation et réalisation des films-essais | Laisser un commentaire

Présentation de l’atelier CCAJ au lycée Mongrand à Port de Bouc

Cette année, le groupe cinéma est composé de neuf élèves de 1 GA (Gestion Administration, sept filles et deux garçons) et continue de bénéficier, comme ses aînés avant lui, d’un enseignement optionnel en audio –visuel de deux heures hebdomadaires. Ce dernier leur apporte un bagage théorique (vocabulaire, histoire du cinéma, mise en place de plannings…) et pratique (connaissance et manipulation du matériel audiovisuel).

En plus de ces connaissances, ces élèves doivent effectuer un de leur stage dans une salle de cinéma afin de connaître aussi « l’envers » du décor.

C’est avec un très grand plaisir qu’ils se sont prêtés au « jeu » et qu’ils se sont rendus compte, lors du tournage du premier exercice , de l’importance du cadrage…Mais le « jeu » continue …et nous poursuivons nos découvertes à travers les échanges autour d’ extraits de films sélectionnés par notre intervenante, Lisa Lucciardi. Les discussions, se déroulent bien souvent hors « atelier »….De même, les premiers tournages ont été prometteurs quant à la réflexion sur le positionnement de la caméra, sur la pertinence de « montrer » à l’écran un geste, un mouvement…

Même si le chemin à parcourir est encore long, tous s’accordent à dire que le « jeu en vaut la chandelle » ! Alors faisons en sorte que cet optimisme et cet enthousiasme perdurent !

Catégorie : Présentation des ateliers | Laisser un commentaire

Présentation de la classe cinéma du Collège Pierre MATRAJA

Présentation Classe de 3ème F –  2016 / 2017

Nous sommes les élèves de la classe « cinéma » du collège Pierre MATRAJA. Notre collège est situé entre Marseille et Martigues, sur une partie du littoral qu’on appelle « la côte bleue ». Il a été construit en 1993 par un célèbre architecte: Rudy RICCIOTTI qui a depuis réalisé la construction du MUCEM à Marseille.

Nous sommes une classe de 3ème de 27 élèves. Nous pratiquons le cinéma à raison d’une heure par semaine (je jeudi de 15h00 à 16h00) dans le cadre d’un E.P.I qui s’organise autour de 3 disciplines : L’EPS, les arts plastiques et le Français.

En attendant de débuter les exercices, nous avons réalisé des jeux de cinéma dans notre établissement : Réaliser des autoportraits au miroir et des « minutes – sculptures », dont nous vous laissons découvrir les photos.

2017 - 600 -Présentation blog CCAJ18 2017 - 600 -Présentation blog CCAJ7 2017 - 600 -Présentation blog CCAJ6 2017 - 600 -Présentation blog CCAJ11 2017 - 600 -Présentation blog CCAJ10 2017 - 600 -Présentation blog CCAJ9

Ensuite, pour mieux nous présenter, nous avons tourné un « Mannequin Challenge » : Tous les élèves devaient être présents (à part ceux à la caméra) et mimer la réalisation d’un jeu dans la cour du collège, les escaliers, les salles.

2017 - 600 -Présentation blog CCAJ5 2017 - 600 -Présentation blog CCAJ4 2017 - 600 -Présentation blog CCAJ3 2017 - 600 -Présentation blog CCAJ2 2017 - 600 -Présentation blog CCAJ1

A bientôt pour la présentation de nos exercices…

Laisser un commentaire

Team Anyksciai

Domantė Hello. My name is Domantė. I‘m 16 years old. I go to Jonas Biliūnas gimnasium. I attend music school. I play the piano and sing in the choir. On my free time I play volleyball and when I play this game I feel great, I relax and discharge.


GiedriusMy name is Giedrius Gabrielius I am from a small country Lithuania. My hobbies are all sorts of – singing, dancing, hanging out with friends, movies. And I don‘t really have any favourite games. My life is a never ending routine. I do not like computer games because it is a fake, unsocial life 😊


 

TautvilėHello. My name is Tautvilė. I’m 17 years old girl from Lithuania. I’m shy but friendly. One of my few hobbies is drawing. I think life is a game. Game without rules, and everyone has to play it. If you don’t play, you won’t live. So, think about your strategy and let’s begin.


 

Miglė My name is Miglė. I am 16 years old. I like traveling very much and I have already been to seven different countries. I hope to travel around the world one day. Also I like spending my free time with friends, reading novels and watching various genres of films. My favourite film is ,,12 years a slave” and my favourite book is ,,Jane Eyre” by Charlotte Brontë. I often play games especially with my cat.


15134454_1237126816333422_95084631_nMy name is Paulius. I’m 16 years old. I really love filming videos and snowboarding with my board. I think game is the best way to pass the time and self-awareness.


 

Gabrielė Hi, I’m Gabrielė and I‘m 16 years old. I’m from Lithuania, Anykščiai. I’m artistic person. I like music, arts and nature. My favorite game in childhood was hide and see. Now my favorite games are detective and logic games.


 

Simona Hello. My name is Simona and I am 17 years old. My favorite hobby is to spend time with friends, participate wherever I can and plan events. When I was little I loved playing all kinds of games, but nowdays I also often play games. Different ones, but they still are games to me. My life is my game.


 

PijusHello, my name is Pijus, I am 15 years old , I like to play drums, draw, film and take photos… I think life is a game.


 

ŽivilėMy name is Živilė, I love watching films, especially the old ones. That is why I am so interested in film making and acting. Moreover, I like to write poetry and write my thoughts down into my notebook. I like drawing and I love painting. I enjoy being alone and listening to rock.


 

kristina (2)Hello, my name is Karolina. I am very friendly, I like making new friends. I love spending time with horses and thats why I am a part of a horse riding club here in Anykščiai. I also play violin and my favourite sport is volleyball. Those all hobbies are like a game to me, but the biggest and most challenging game to me is my life.


 

LinėjaMy name is Linėja, I’m 15 years old. I like to communicate a lot and with everybody. I’m very emocional. I like to die my hair in funny colors because that make my life more colorful. I like to engage in different activities, but often i don’t complete it, because some things gets boring.


 

KristupasHello, I’m Kristupas. Do I’m the only one in this project from the last year?? As you can see, I do like playing cinema :)

Laisser un commentaire

LA DEUXIÈME ANNÉE DE PROJET


IMG_9601resized

Les élèves de <<Club de cinéma>> qui avaient pris part à ce projet  nous ont parlé de leurs activités cinématographiques attirantes et cela nous a fascinés. Nous souhaitons savoir plus sur le cinéma,  d’apprendre le créer, y essayer nos forces et notre créativité. On s’intéresse à un bon film et on veut créer un tel.

Anykščiai est une ville formidable pour voir le jeux et d‘y participer.

Nous aimons jouer dans la nature et dans les qutres lieux. Nous pensons qu’une personne ne devrait s’arrêter de jouer à n’importe quel âge.

Laisser un commentaire

Film-essai et making off Intempérie

DSC_0041

Pour réaliser le film-essai de fin d’année, il fallait tout d’abord trouver une idée de scénario collective, ce qui nous a pris 3 séances. Nous sommes partis de l’idée d’un lieu de tournage dans lequel il y aurait un refuge possible pour nos personnages, car c’était la règle du jeu imposée à tous les participants.
Nous avions évoqué la Bastille de Grenoble, l’anneau de vitesse où nous avions déjà filmé l’exercice 3, le parc Paul Mistral où il y avait plein d’arbres qui pouvaient servir de refuges-cabanes…C’est finalement le jardin des plantes qui a été été retenu, car nous avions tous le souvenir d’un bel arbre imposant dans notre enfance dans lequel nous allions nous cacher.
Ce n’est d’ailleurs pas cet arbre qui a été retenu finalement ! Dans notre souvenir d’enfance, il était bien plus grand….
Nous avons ensuite établi une sorte de « brainstorming » d’idées au tableau pour n’en retenir qu’une à la fin de la séance. Il fallait juste au départ une idée de thème et un lieu. C’est finalement l’idée de rencontre entre un jeune et une personne plus âgée qui a été retenue. Nous n’en savions pas plus à ce stade, mais nous voulions que la météo, la nature soit un lien entre les deux personnages. Cependant, très vite s’est posée comme contrainte le fait que nous voulions,  apparaître un peu tous à l’écran. Cela nous imposait une scène collective, pour laisser ensuite la place au personnage principal. C’est l’idée d’un garçon qui est venue assez naturellement. Comme les garçons ne voulaient pas forcément passer devant la caméra, c’est Tom  qui a été choisi à l’unanimité. Pour interpréter le rôle de sa copine, nous avons fait un casting avec 4 candidates ( Jeanne, Marie, Juliette, Marilou) . C’est Marie qui a finalement été choisie. Notre directrice de casting Lucile a fini par trancher en argumentant son choix auprès des autres.

P1060910

La phase d’écriture: c’est le plus difficile en collectif

L’écriture du scénario s’est enrichie ensuite au fur et à mesure des séances et de nos repérages photos sur place au jardin des plantes ( repérages que nous avons fait par petits groupes sur des heures de notre emploi du temps , ainsi nous devions rattraper le cours loupé). L’avantage était que le jardin des plantes était assez proche de notre établissement. Les repérages ont été une phase très importante, car cela a permis de commencer à filmer des plans documentaires qui allaient pouvoir s’intercaler dans notre fiction au montage. Voir les lieux et les photographier avant le vrai tournage nous a permis en séance collective de les visionner tous ensemble, et d’avancer ensuite sur l’écriture. Notamment, nous avons repensé et réécrit la scène sous l’arbre entre le papy jardiner et Tom à partir de notre photo de repérage.

arbre vieux jeune

plan de repérage pour la cachette du papy jardinier

DSC_0341En rentrant dans la serre, nous avons tout de suite pensé que ce pouvait être un refuge pour nos personnages après la pluie, d’autant plus que depuis l’intérieur de cette serre, il y avait de la condensation, et on avait l’impression qu’il pleuvait au dehors.

Capture

plan de repérage dans la serre

Capture 3

plan de repérage depuis l’intérieur de la serre

Une fois l’écriture terminée, notre enseignante nous a divisé en 4 groupes pour dessiner les plans au sol pour chaque séquence, ce qui servirait de base de travail lors du tournage. Nous manquons toujours de temps lors des tournages. Ainsi, dessiner chaque plan permet d’aller un peu plus vite et d’avoir une trame.

DSC_0027

Ecriture des plans au sol

Capture 2

Exemple de plan de repérages inséré ensuite au montage

Le tournage s’est ensuite fait sur 2 lundis. Le premier lundi, ce fut un après-midi de mai où on a tous participé pour filmer la séquence 1 collective, et la séquence 3 de solitude de Tom dans le parc. La séquence 3 devait prendre moins de temps, car nous avions déjà filmé des plans documentaires lors de nos repérages. Pour la séquence 1, on voulait une séquence de pique nique au parc plutôt estivale, mais en réalité on a eu très froid! Il fallait couvrir les acteurs principaux entre chaque prise. Ce qui nous désolait au départ, nous a servi ensuite au montage pour une meilleure continuité entre les séquences et l’arrivée de l’orage!

DSC_0042

Le 2ème lundi de tournage, nous avons filmé les séquences 2 et 4. L’atelier a été divisé en 2 groupes, un groupe le matin et un autre l’après-midi. Dans chaque groupe, chacun avait un rôle défini de réalisateur, de cadreur, de preneur de son, d’accessoiriste ou de scripte.

 

Capture 5

Faire la pluie sur la séquence 2 a été une super expérience. Sylvain Poletti qui s’occupe de la serre du jardin des plantes nous a prêté une rallonge et un tuyau d’arrosage. Nous nous y sommes pris à plusieurs fois, et il fallait arroser de nouveau Tom et Marie dans la serre pour avoir la sensation qu’ils venaient de se prendre une grosse pluie, alors qu’il faisait très beau dehors ! Nous avons eu quelques soucis à sécher les acteurs entre les prises, alors qu’on savait qu’il fallait que ce soit la bonne prise. Nous avons par exemple dû sécher les cheveux de Marie très rapidement pour refaire la prise où la pluie tombe sur le banc et qu’ils s’en vont.

DSC_0221

Faire la pluie

 

Le midi nous pique-niqions tous ensemble, équipe du matin et de l’après-midi et aussi avec Albert !!

P1050711 P1050700 Capture 7DSC_0276

Pour la séquence 4, nous tournions avec Albert notre papy jardinier avec qui tout s’est super bien passé! Nous avons beaucoup aimé son contact et sa présence!

DSC_0089

La moitié de l’équipe sur la fin du tournage

 

Nous avons cependant rencontré quelques problèmes techniques. Nous n’avions plus assez de batterie sur notre caméra en fin de journée. Cela nous a contraint a filmé plus rapidement la séquence 4, et nous avons dû retourner des gros plans de Tom plus tard sur des heures de trou dans l’emploi du temps ! Ainsi, on a eu des problèmes de luminosité différente entre certains plans au montage…En tout cas, ce n’était pas facile pour Tom de tourner sans Albert devant lui et de faire émerger des émotions ! Tom a été patient vu le nombre de fois où on lui a demandé de refaire certaines prises.

Des idées ont surgi au fur et à mesure, comme l’idée du carnet qui a mûri au fur et à mesure. On ne savait pas bien au départ ce qu’il pouvait y avoir dans la cachette d’Albert. On peut dire que l’idée est vraiment collective, chacun a apporté ses suggestions ( voix off, Tom qui écrit à la fin dans le carnet en complétant le titre de départ…).

Capture 4

L’idée du carnet qui s’est rajoutée au scénario petit à petit

IMAG0885

Marilou, Eva, Juliette et Matthias à Paris

Laisser un commentaire

Exercice 3: une même rencontre à 2 saisons différentes

Nous avons filmé cet exercice en 2 temps. L’idée était de filmer une rencontre entre un garçon, un peu « bourreau des coeurs », et une fille, triste, qui venait de vivre une séparation. Cette rencontre devait évoluer au fur et à mesure du temps. Plus, les personnages se rencontreraient, plus il fallait que cette rencontre devienne intense, que quelque chose se produise entre eux. La météo nous aiderait à rendre une ambiance à chaque fois différente.

Nous avons vécu un premier tournage en novembre à l’anneau de vitesse de Grenoble avec un soleil radieux et surtout beaucoup de monde. Nous étions un peu paniqués au départ, car ce monde pouvait être gênant pour tourner tranquillement notre scène avec le cross des écoles qui se déroulait cet après-midi là. Mais finalement, cela nous a servi ensuite pour mettre en contraste la 1ère et la 2ème rencontre. De toute façon, pour la 1ère rencontre, nous voulions qu’il soit impossible de lier un contact plus poussé entre les 2 personnages dans ce premier contexte. L’idée de scénario était juste de créer  un simple lien entre les deux ( ils ne font que se remarquer). Nous n’avons pas pu tourner par manque de temps à 3 saisons différentes, mais quand nous avons tourné en février sous un soleil encore radieux, avec un anneau de vitesse cette fois vidé de son monde, l’ambiance était tout autre, et cela donnait l’occasion de créer une nouvelle intensité à cette rencontre ! Il faisait froid avec du vent. Les contraintes de tournage n’ont pas été faciles, mais pour l’évolution de la relation entre nos 2 personnages, c’était parfait! Du coup, cela nous a fait penser au « petit fugitif », extrait dans lequel le grand frère retrouve son petit frère sur la plage qui était au départ remplie de monde, puis s’est vidée d’un seul coup après la pluie. L’espace est le même, mais il offre cette fois un nouveau cadre aux personnages pour leurs retrouvailles.

Laisser un commentaire

FOTOGRAFIAS DAS NOSSAS RODAGENS

PHOTOGRAPHIES DU TOURNAGE

20160514 CCAJ2016 ALORNA_IMG_5444

No fim de semana de 14 e 15 de Maio estivemos a rodar o nosso filme-ensaio, Passos em Volta, na Serra de Monsanto em Lisboa.
Le week-end du 14 et 15 mai, nous avons tourné notre film, Os Passos em Volta dans le parc de Monsanto, à Lisbonne.

Todos pudemos experimentar diferentes funções dentro da equipa: realização, câmara, som, anotação e claquete.
Nous avons tous pu expérimenter différents postes dans l’équipe: réalisation, caméra, son, script et clap.

Alorna1

Alorna 2Alorna3

 

Catégorie : Préparation et réalisation des films-essais | Laisser un commentaire

comment a-t-on montré les hésitations et la solitude de notre personnage

Nous avons montré la solitude et les hésitations avec les gros plans sur son visage et les plans où elle est seule à la caméra comme le plan ou elle est seule dans le parc. (Nahuel)

On a fait plusieurs plans ou elle était seule et où elle ne parlait à personne. (Orphée)

 

Quand elle est à la bibliothèque, elle est toute seul entrain de lire un livre dans un endroit isolé de la bibliothèque. Dans le parc elle était toute seule entrain de regarder les endroits du parc comme le lac, les gens qui dansaient, et des gens qui couraient autour du parc et un homme qui dormait sur un banc. (Laura)

On a montré la solitude et les hésitations du personnage en la montrant souvent seul dans les plans. (Ismahen)

Le personne (Sakina) est seule on le montre quand ils sont dans la bibliothèque, elle est toute seule entrain de lire un livre et lui il est avec ses amis dans la bibliothèque entrain de s’amuser.

Elle regarde plusieurs fois et lui aussi. (Anaïs)

 

Laisser un commentaire

ce que raconte notre film

Notre film raconte l’histoire d’une fille qui en à marre de tout, du bruit, des gens … et de Daouda un garçon qui l’énerve au début du film mais qui va devenir son ami à la fin du film. Grâce à lui Sakina va s’ouvrir au monde et au gens. (Ismahen)

 

Notre film raconte l’histoire d’une fille qui en à marre de la vie car elle n’a pas d’amis elle à rien puis il y a Daouda un ancien ami de Sakina qui veut la sortir cette situation. (Adam)

Le film raconte une fille qui n’aime pas le quartier et un garçon la pousse a aimer la vie. (Ayoub)

Notre film raconte l’histoire d’une fille (Sakina) qui est un peu énervée par le bruit de son quartier, les personnes du quartier par son quartier en lui même. Elle voit son ami d’enfance (Daouda) qui s’amuse avec ses amis et qui ne lui parle plus. Elle énerve, elle perdu son ami. Lui s’amuse, la regarde, et va lui parler…. (Anaïs)

Selon moi notre film raconte une histoire d’amour qui a été rompu auparavant et garçon tante de se réconcilier avec la fille. Et on dirait que la fille elle a plus envie de voir le garçon ni de le parler. (Daouda)

 

Selon moi le film ne raconte pas la relation que les personnages avaient quand ils étaient meilleurs amis. Pour moi cette histoire raconte une histoire d’amour. (Youssouf)

Elle raconte d’une fille qui est seul et d’un garçon qui veut avoir une discussion avec la fille et qu’il est son amie d’enfance. Le garçon essai de lui parler mais elle évite le garçon en l’ignorant complètement. Son ami essaie de ramener la fille dans une cabane et ils commencent à parler. (Laura)

 

Notre film raconte l’histoire d’une fille (Sakina) qui est un peu énervée par le bruit de son quartier, les personnes du quartier par son quartier en lui même. Elle voit son ami d’enfance (Daouda) qui s’amuse avec ses amis et qui ne lui parle plus. Elle a perdu son ami. Lui s’amuse, la regarde, et va lui parler…. (Anaïs)

Laisser un commentaire

ce que j’ai aimé avant tout

Ce que j’ai aimé c’était de faire le réalisateur pendant la minute lumière car tout le monde faisait ce que je demandais même si tout n’était pas retenu, mais ce qui était bien c’était à la bibliothèque car on devait faire n’importe quoi mais sans trop faire de bruit sinon ont se serait fait virer de la bibliothèque Car on n’était pas seul a la bibliothèque. (Adam)

J’ai aimé que le montage parce que voilà c’était le meilleur montage on pouvait modifier les plans et tout. (Saher)

Bien que j’aie trouvé ça difficile j’ai beaucoup aimé être la réalisatrice parce que ça m’a permis de proposer plus facilement mes idées. (Orphée)

J’ai aimé filmer Sakina. C’était bien d’être à la caméra et de choisir les plans avec Orphée qui était la réalisatrice. (Ismahen)

Laisser un commentaire

ce qui a été difficile

Ce qui a été le plus difficile je pense c’est le fait que l’on devait faire aucun bruit pendant que ça tourne, de faire le meilleur de soi-même pour qu’il y ait un bon jeu d’acteur qu’on soit bien dans le cadre qu’on parle bien fort. (Adam)

Ce qui était difficile était le montage et quand j’étais figurant. Avec le montage on devait modifier les plans mais ce qui était difficile était de modifier les images et à chaque fois de repérer le son pas l’image. Quand j’étais figurant on devait faire n’importe quoi et c’est ce qui était dur. (Saher)

Ce qui a été difficile c’était de tenir la perche parce que ça fait mal aux mains, et dire couper car je ne savais jamais quand est-ce que je devais le dire. (Aminata)

C’était difficile de rester avec la perche pendant longtemps surtout qu’on a du refaire plusieurs fois la scène car il y avait toujours un problème (problème avec la caméra, quelqu’un qui entrait dans le plan). (Nahuel)

Le moment d’écrire le scénario. (Anaïs)

Je trouve que c’était très difficile de rester concentrer toute la journée et de ne pas regarder la caméra durant le tournage. (Sakina, actrice)

Ce qui était difficile pour moi lors du tournage c’était de rester concentré, de ne pas regardé la caméra. (Daouda, acteur)

Pour moi faire la réalisatrice à été le plus compliqué car il fallait sans cesse que je reprenne les acteurs pour leur dire ce qui allait et ce qui n’allait pas. Je devais aussi reprendre les figurants pour les aider à trouver quoi faire. (Orphée)

Ce que j’ai trouvé difficile était de tenir longtemps la perche vers le ciel avec la pluie forte, de chercher un endroit où il n’y avait pas beaucoup de bruit de voitures ou de moto, de ne pas rire quand les acteurs faisaient comme s’ils étaient amoureux, de se concentrer. (Youssouf)

 

Quelque fois ont doit ranger les matériels et ressortir quand ont arrive à destination. Quand on trouve un plan il faut vite se mettre en place pour commencer le plan. Puis au fur et à mesure on a fait plusieurs plan.

Elle s’est mal passé pour moi car il fallait toujours trouvé un plan et je devais bouger avec la caméra quand il fallait changer de place. Quand le plan n’était pas correct il fallait complètement recommencer et des fois la réalisatrice devait dire aux personnages de se placer à l’endroit indiqué. Sinon il fallait recommencer si ce n’était pas réussi. (Laura)

 

Ce qui était difficile c’est que le tournage durait longtemps et qu’il fallait rester concentrer jusqu’à la fin. (Ismahen)

Laisser un commentaire

le montage

 

-Quand nous sommes arrivées dans la classe, Michael nous a expliquer quelques mots à utiliser lors d’un montage comme : rushes etc… -Ensuite nous avons regardé chaque plan que nous avons tourné auparavant. Il nous expliquait que nous pouvions changer l’emplacement des plans et qu’il faut toujours faire le son à la fin quand tout le montage est fini.-Puis il nous a demandé notre avis à chaque plan, ou les mettre ? Est-ce qu’il est bien placé ? Etc..-A la fin de la séance nous avons visionné une dernière fois pour voir si tout est bon, et puis nous sommes sorti de la salle. (Aminata)

Ça s’est bien passé avec mon groupe Daouda,Nahuel et Ayoub on a bien participé surtout Daouda car c’est l’acteur principal, on a aussi choisi les plans entre eux, on a écouté les pistes audio il fallait racoler les plans biens les couper mettre la bonne piste audio être d’accord entre nous 5 puis regarder les autres plans. (Adam)

J’ai trouvé ça compliqué. (Ayoub)

J’ai adoré faire cette séance de montage car nous pouvons choisir la scène choisir quand elle commence et quand elle se termine. C’est passé assez vite l’heure de montage. (Anaïs)

C’est bien parce qu’on a pu choisir les scènes et les couper pour rendre le film meilleur. (Orphée)

Michaël nous demandait de choisir un seul plan entre plusieurs. J’ai hésité à choisir entre plusieurs plans du film que ont devrait faire. On a du choisir celui qui était le mieux réussi mais des fois on était obligé de prendre le plan ou l’actrice regardait la caméra. (Laura)

Les séances de montage étaient bien. J’en ai fait une mardi matin de 9h30 à 10h30 et une de 11h30 à 12h30. On à monté les scènes de la cour de l’immeuble, de la boulangerie et de la bibliothèque. On devait s’occuper du son de la caméra et de la perche, couper les scènes au bon moment, faire des transitions de sons. (Ismahen)

 

J’ai adoré faire cette séance de montage car nous pouvons choisir la scène choisir quand elle commence et quand elle se termine. C’est passé assez vite l’heure de montage. (Anaïs)

Laisser un commentaire

ET notre cabane?…

 

Nous avons pensé à faire des cabanes nous même avec du bois mais nous avons changé d’avis. (Saher)

La cabane devait servir d’abri, ça leur fait un lieu « en dehors » de la ville ce qui leur permet de se rapprocher. (Aminata)

Au départ nous voulions construire notre cabane mais je leur ai fait découvrir une cabane naturelle formée d’arbre courbé. (Maëva)

Notre cabane à été faite sous un arbre. Ce n’est pas vraiment une cabane mais on a fait avec ce qu’on avait sous la main, et dans Paris c’est le meilleur endroit pour une cabane. (Sofiane)

Au départ nous avons pensé a un abri et le jour du repérage nous avons repéré un abri qui correspondait à ce que nous avons voulions. (Ayoub)

J’imaginais la cabane comme une grande cabane en bois mais c’était juste des draps entre des buissons et des arbres. (Nahuel)

Au départ Sakina et moi on devrait être dans la cabane et après on voit les autres entrant une bataille d’eau on n’a pas pu le faire car il pleuvait alors on a changé d’avis. Et on a mit des parapluies pour nous protéger. Et on a installé des couvertures par terre. Dans notre cabane il y avait de la boue et nos chaussures étaient sales. (Daouda, acteur)

 

Je ne me souviens plus à quoi nous avons pensé au départ.

Mais au final les acteurs se sont abrités sous des arbres où ils ont posé des parapluies, ils ont mis des draps pour ne pas se salir et ont posé le décor comme si c’était un rencart.

L’endroit ou il on fait la cabane n’était pas énorme il y avait beaucoup de boue, on ne voyait pas trop les acteurs donc on a dû prendre une prise de son séparée de l’image. (Youssouf)

On a tout de suite pensé à un endroit calme pour avoir de l’intimité. Mais c’est devenu un petit endroit avec un parapluie qui les (Sakina et Daouda) protégeaient, des couvertures au sol pour pouvoir s’assoir.(Aaliyah)

 

Au départ nous avons regardé un film sur la fin du monde (Melancholia) pour voir leur cabane et d’autres extraits mais au final

de 1 :on pouvait pas faire de cabane à Paris

de 2- :on n’a pas trouvé de matériel ( et surtout car on avait pas le budget).Donc ont été comme des pro mais à moitié. (Adam)

Laisser un commentaire

Comment la météo est intervenue lors du tournage

La météo n’était pas de notre camp car le jour où ont devait faire la scène de la bataille d’eau il y a eu de la pluie, et on n’a pas pu tourner. (Adam)

Le ciel était gris et il faisait un peux froid mais un peux chaud aussi, il y avait beaucoup de vent. (Saher)

La météo ne nous à pas été favorable Même si elle nous à permis de faire une scène sous la pluie, et une chose à dire pour nos acteurs, Un mal pour un bien. (Sofiane)

Pendant le tournage il faisait gris et la météo n’a pas changé ce jour-là. (Ayoub)

Le jour ou j’ai participé il fessait gris puis il a commencé a pleuvoir la météo nous a aussi forcé à changer notre scénario (Nahuel)

Lors que j’ai tourné il pleuvait mais ça n’a pas affecté notre tournage car notre scène se filmait qu’à l’intérieur. (Anaïs)

La pluie a changé notre scenario car nous devions filmer une bataille d’eau mais avec la pluie cela devenait impossible on a dû changer la fin. La pluie a changé le temps de tournage nous avons du accélérer le tournage pour ne pas être tremper. (Maëva)

La météo nous a obliger a changer la fin du film car il devait ce finir avec une bataille d’eau mais a cause de la pluie nous avons l’avons annuler et a cause de la pluie mes chaussures était toutes sales, j’étais toute mouillée et je trouve que c’était très difficile de tourner sous la pluie. (Sakina, actrice)

Pendant le trajet pour aller filmer il y avait beaucoup de pluie. Quand on est arrivé au lieu où nous allions filmer on cherchait un endroit où on pouvait placer la caméra pour ne pas qu’elle ne se mouille pas. Au début on voulait faire une bataille d’eau mais comme il pleuvait on a dû improviser. Et on a trouvé une scène où les acteurs se disaient que l’un aimait et autre n’aimait pas la pluie. (Youssouf)

Il n’y avait pas de soleil mais avant ça il a plu, comme toujours. On voyait des flaques dans le parc ou sur les bancs. (Laura)

La météo ne nous à pas poser de problèmes pendant mon tournage. Elle était bien car il n’a pas plu mercredi mais pendant le tournage de mardi il a plu et ça nous a obligé à changer la fin du film. Au début on voulait faire une bataille d’eau mais on n’a pas pu. (Ismahen)

 

Lorsque j’ai tourné il pleuvait mais ça n’a pas affecté notre tournage car notre scène ne se filmait qu’à l’intérieur. (Anaïs)

Laisser un commentaire

Le film essai: le tournage

 

Tournage entre le 10 et 13 mai

Le tournage de notre film essai : ce que chacun a fait.

 

 

Aminata:

-Lors de la première heure du tournage j’étais accompagnée de :Sakina,Daouda,Sephora,Ayoub,Saher et Michaël.

-En tant que réalisatrice, je devais dicter le script et leur expliquer ce qu’ils devaient faire. Les acteurs principaux étaient Sakina et Daouda. C’était assez facile car ils apprenaient très vite. Et j’ai beaucoup aimé crier ACTION.

-Pendant la deuxième heure du tournage j’étais caméraman. Je devais filmer Sakina et Daouda qui parlaient de « la Rue Caillé ». Ce n’était pas très dur car la caméra ne bougeait pas, mais j’ai bien aimé.

-Pendant la troisième heure du tournage nous étions toujours tous les sept. J’étais perchman mais j’ai abandonné car je préférais faire caméraman. Les acteurs devaient dire : tel habite ici, tel habite là-bas. Ça m’a bien fait rire.

-Tout le monde avaient un petit creux alors Michael nous a autorisé à aller acheter : des bonbons, des gâteaux et des viennoiseries. C’était le meilleur moment de la matinée.

-Lors de la dernière heure du tournage, deux garçons de 4ème ont accepté de jouer dans le film au coté de Daouda. J’étais réalisatrice et le problème c’est que je ne savais jamais quand il fallait dire COUPER mais c’était super bien. (Aminata)

 

 

Sofiane: J’ai fait perchman/Cameraman

Cameraman : Plutôt facile mais à l’œil nu nous voyons des plans jolis voire magnifiques mais une fois mis sur la caméra tout changeait et devenait vide.

Perchman : Rien de particulier, quoique sur la longue ça peut faire des crampes (Sofiane)

 

 

Adam: Lors du tournage j’ai joué comme figurant en tant qu’ami de Daouda et c’était facile car je n’avais pas grand chose a faire mon rôle étais de faire n’importe quoi, de rouler sur un pouf ont devait tous être visibles à la caméra, au départ je devais courir après Ayoub. (Adam)

 

 

Saher:J’ai fait le perchman, la perche était lourde j’essayais d’attraper le vent et le bruit du train et quand les acteurs parlaient aussi, on n’entendait pas trop bien le son, j’ai aussi fait le figurant mais c’était un peux dur, on devait faire n’importe quoi. (Saher)

 

 

Nahuel:J’ai participé une fois au tournage je devais tenir la perche pendant la scène dans la boulangerie c’était difficile car on a du refaire la scène plusieurs fois et à force j’avais mal au bras il y avait toujours un problème. (Nahuel)

 

Anaïs:Lors du tournage j’ai été réalisatrice. J’ai aidé a installé le matériel (caméra, trépied, micro…).

J’ai réalisé la scène de la boulangerie, j’ai beaucoup aimé faire cette scène car je devais dire au boulanger et à l’actrice (Aaliyah) ce qu’ils devaient dire, c’était assez cool. (Anaïs)

Maëva:

Lors de la première heure tournage j’étais la cameraman.

Je devais choisir la position de la camera pour choisir le cadre j’aidais le réalisateur (Anaïs) pour placer les acteurs (Sakina et Daouda).

Je devais dire avant que les acteurs commence « Ça tourne » je devais aussi vérifier que le perchman (Nahuel) ne soit dans le cadre.

Lors de la deuxième heure tournage j’étais l’accessoiriste je devais fournir les accessoires pour la cabane (couverture, cartes, parapluie parce que il a plu lors du tournage, balai pour nettoyer la cabane etc. …).

Lors de la troisième heure de tournage j’étais cameraman c’était la même chose que lors du premier tournage sauf que cette fois ci il a plu c’était plus compliquer parce qu’il fallait faire vite pour tourner car la pluie était de plus en plus forte.

A la fin des trois heures de tournage nous étions tous trempés et nos chaussures toutes sales car on avait marché dans la terre et la boue. (Maëva)

Youssouf: Lors du tournage j’ai été perchman, on a commencé a placer le cadre de la caméra, puis la réalisatrice a commencé à dire aux acteurs ce qu’ils aller faire ensuite les acteurs ont commencé à tourner sans la caméra. Puis quand on a tourné avec la caméra j’essayais d’avoir le bruit du vent qui soufflait, les mots des acteurs, parfois je n’entendais pas trop ce qu’il disait ou sinon ils ne parlaient pas trop fort. (Youssouf)

Aaliyah: Le mardi après-midi j’ai été actrice dans une scène a la boulangerie avec Sakina. Ça a été difficile car j’étais stressée et on a dû recommencer la scène plusieurs fois. Et après nous sommes partit dans la cour de Sephora, Maëva et moi et il commencer à pleuvoir fort je tenais la perche et j’avais mal au bras, Sakina et Daouda devaient allé dans la terre mais avec la pluie c’était devenue de la boue. Et quand nous avions terminé nous étions tous mouillées.

 

Laura: Lors du tournage j’ai été perchman et j’ai surtout eu très mal aux bras. J’ai aidé à mettre en place du matériel comme la caméra, le casque, la perche, et des câbles. Et on n’a commencé à tourner le plan du parc à Rose Luxembourg puis à la bibliothèque. (Laura)

 

Ismahen: Lors du tournage, le mercredi matin nous avons filmé plusieurs scènes ; celle de la bibliothèque et celle du parc. J’étais cameraman, Laura faisait le son, Orphée était réalisatrice et Daouda et Sakina étaient acteurs. A un moment il y avait aussi Ayoub, Youssouf, Saher et Adam qui sont venue pour faire les figurants dans une scène du film. Nous avons tournés différents plans à différents endroits. Le tournage était assez fatiguant parce qu’il fallait refaire les plans plusieurs fois, on ne devait pas parler pendant les plans et on devait changer d’endroits. On a tourné de 9h30 à 12h30. (Ismahen)

Séphora: J’ai fait l’image et réalisatrice, faire l’image c’est très difficile et fatiguant ont doit toujours être sérieux, on doit choisir des plans, j’ai filmer filer Sakina et Daouda entrain de marcher j’ai du faire un panoramique qui était très dur pour moi sinon j’ai bien aimer, j’ai aussi fait réalisatrice j’ai du diriger les acteurs, les mettre en place, et leur expliquer ce qui devez faire. (Séphora)

Lors du tournage j’ai été réalisatrice. J’ai aidé a installé le matériel (caméra, trépied, micro…).

 

Laisser un commentaire

Photo du tournage du film

Photos du tournage du film le 28-29 avril 2016.

IMG_1406 IMG_1413

SAMSUNG CSC

SAMSUNG CSC

SAMSUNG CSC

SAMSUNG CSC

SAMSUNG CSC

SAMSUNG CSC

SAMSUNG CSC

SAMSUNG CSC

SAMSUNG CSC

SAMSUNG CSC

SAMSUNG CSC

SAMSUNG CSC

SAMSUNG CSC

SAMSUNG CSC

SAMSUNG CSC

SAMSUNG CSC

SAMSUNG CSC

SAMSUNG CSC

SAMSUNG CSC

SAMSUNG CSC

SAMSUNG CSC

SAMSUNG CSC

SAMSUNG CSC

SAMSUNG CSC

SAMSUNG CSC

Laisser un commentaire

Fin de montage et choix du titre

Moment collectif du visionnage du film, après la deuxième matinée de montage. C’est presque terminé, mais deux groupes vont encore pouvoir faire les dernières modifications.

montage visioAvant de finir de travailler, nous avons du choisir le titre parmi les 6 retenus et la discussion a été très animée ! Il a fallu argumenter…

vlcsnap-2016-05-26-18h54m34s153Anatole : Irène dit que c’est possible de passer d’un monde à l’autre, tu es dans une classe tu vas dans un autre pays, ça veut pas dire que tu changes de monde.

Irène : mais c’est le titre du film et la musique, ça fait vraiment comme si elle était passée dans un autre monde

Emily : en plus, c’est les spectateurs qui vont imaginer

Anatole : mais la terre c’est une planète, et un autre monde c’est encore une autre planète, donc Rosalie elle va pas sur une autre planète

Chloé : mais si !

Anatole : mais non, elle est dans une classe, elle fait un pas, et puis un pas, et puis sur Uranus ? mais c’est impossible !

Irène : MAIS ON FAIT UN FILM ! C’est pas la vraie vie ! Et en plus c’est le titre du film !

Emily : Mais non ce titre il raconte toute l’histoire : ça ne va pas ! On le prend pas !

en même temps, Chloé : Mais dans la réalité, est-ce que tu passes de jambe en jambe sur une autre planète, hein ? bah non !

Irène : Mais on parle du film là ! Donc si ! C’est vrai ! bien sûr qu’elle va sur un autre monde  !

Ca a duré un peu, et puis on a petit à petit réduit notre liste de titre voilà !

Et au final  Est-ce que je peux avoir la tête dans les nuages et les pieds sur terre ? a convaincu tout le monde…

Catégorie : Préparation et réalisation des films-essais | Laisser un commentaire

Notre cabane

cabane Lesseps

Laisser un commentaire

La cabane des filles

Nous avons trouvé une magnifique cabane dans le parc de la Butte Pinson et nous avons décidé qu’elle serait notre cabane!

Vous la découvrirez très bientôt en entier…

 

tournage Sémat 126 tournage Sémat 125

Laisser un commentaire

Repérage et tournage des minutes Lumière

Nous avons repéré différents endroits pour nos minutes lumière : les bords de Seine et du canal, le parc de la Légion d’honneur, le stade, l’arrêt de bus et de tramway, la rue devant l’école…)
Pour repérer , nous avons fait un cadre avec nos doigts et nous avons chercher un endroit intéressant.
Dans notre cadre, on cherchait des personnes, des arbres, les bâtiments…
Ensuite, on a pris des photos des différents lieux.

Enfin, nous sommes partis en tournage…

IMG_7676 IMG_7650 IMG_7686 IMG_7708 IMG_7729 IMG_7734 IMG_7779 IMG_7784

 

Catégorie : Tournage des exercices | Laisser un commentaire

Tournage Film Essai

bryce  lbrx copie Tournage film essai P1010994 copie P1010983 copie P1010981copie P1010979 copie P1010953 copie P1010938 copie IMG_0232 copie cabane br copie

Laisser un commentaire

Les dernières œuvres

IMG_0889                                     IMG_0954

IMG_0938         IMG_0926

Mine de sable quartz-nous ajustons votre emplacement.


 

 

IMG_1043          IMG_1023

   IMG_1025      IMG_1041

La cinquième heure du matin-brouillard, rosée, commençant le jour. Bon pour créer des films.

Laisser un commentaire