Archives de catégorie : Hors classement

C’est parti pour le Collège Pagnol, l’école F. Arago de Bompas et le collège La Garrigole

Les trois classes participantes au dispositif dans les Pyrénées-Orientales se sont réunies dans la salle Marcel Oms de l’Institut Jean Vigo le mardi 6 octobre pour une journée autour du thème de l’année « Au loin s’en vont les nuages, les enfants du monde filment le climat ».

Frédéric Borgia, Christian Assalit, Philippe Boumaza ont présenté et analysé plusieurs courts-métrages et extraits de films avec les élèves de CE2 de Bompas, les élèves de 3ème du collège M. Pagnol et les élèves de 6ème du collège La Garrigole.

Ils ont visionné les Courts- métrages « Slow burn » de Chris Chew – « La lampe au beurre de Yack » de Hu Wei – « Juillet »  de Darejan Omirbaev.

Les extraits : « Monika » d’Ingmar Bergman – « Le petit fugitif » de Ray Ashley et Morris Engel – « Breakfast at Tiffany’s » de Blake Edwards –   « Etre et avoir » de Nicolas Philibert – « Casablanca » de Michael Curtiz – « Le déjeuner sur l’herbe » de Jean Renoir – « Le genou de Claire » d’Éric Rohmer – « Melancholia » de Lars Von Trier –  « La ruée vers l’or » de Charlie Chaplin – « Citizen Kane » d’Orson Welles.

Les élèves ont pu ainsi commencer à appréhender les différentes façons de filmer les éléments du climat et envisager le travail à accomplir cette année.

Photo Perpignan 06 10 2015

Catégorie : ...En cours..., Hors classement | Laisser un commentaire

Opiniões dos alunos do Clube de Cinema / Les opinions des élèves du club du cinéma

 

“Alguns dos filmes que vimos foram –My Childhood de Bill Douglas- e – L’Argent de Poche de François Truffaut, neles discutimos onde e como estava presente o intervalo”

2EBMA

« A situação das personagens dos filmes que vimos parece-se muito com a solidão da nossa personagem principal”

O mais difícil na realização era saber quando cortar um cena e manter a atenção e concentração no plano o tempo todo”

————-

Certains des films que nous avons vus furent: « My Chidhood », de Bill Douglas et L’Argent de Poche » de François Truffaut et nous avons discuta à leur propos sur où et comment l’intervalle était présent.

La situation des personnages des films que nous avons vus ressemble beaucoup à la solitude de notre personnage principal.

La plus difficile dans la réalisation a été de savoir quand arrêter une scène et aussi maintenir l’attention et la concentration durant tout la durée du plan.

Beatriz Ferreira (réalisatrice)

“O Intervalo para mim vem da relação entre as personagens e como no filme se mostra isso, tem a ver com tão próximo ou distante estão as personagens, e claro pode ser uma distância física mas também de sentimentos”

CAJ2015 MOF ALORNA-27

Agora na fase de montagem, que estamos a escolher as takes consigo ver muitos erros meus, acho que podia ter feito melhor e em menos takes . Posso por exemplo ver como podia estar numa melhor posição ou como fazer certos movimentos”

“Gostei de trabalhar como actor e estar frente à câmara mas também gostaria de voltar a fazer anotação, é simples mas depois ficas a saber tudo que se passou com o plano”

“Como actor não tive que inventar muito, estava a ser eu próprio, tentar ser natural como quando estamos com os amigos”

————-

L’intervalle, pour moi, vient de la relation entre les personnages et comment on la montre dans le film, cela a à voir combien proches ou distants les personnages sont l’un de l’autre et bien sûr il peut s’agir d’une distance physique mais aussi des sentiments.

Dans la phase de montage, quand nous choisissons les prises, je réussis à voir beaucoup de mes erreurs, je pense que j’aurais pu faire mieux et en moins de prises: Je peux voir maintenant comment j’aurais pu être dans une position meilleure ou comment faire certains mouvements.

J’ai aimé travailler comme acteur et être devant la caméra mais j’aimerais faire de nouveau le script, c’est simple mais ensuite tu sais tout ce qui s’est passé avec un plan.

Comme acteur je n’ai pas eu a inventer beaucoup, j’étais moi-même et tentais d’être naturel comme quand nous sommes entre amis

Guilherme Franco (acteur/script)

“Ser actriz, o mais difícil foram os olhares, conseguir que eles fossem reais e que falassem sem palavras”

3EBMA “ Depois de ser actriz fiquei interessada em fazer câmara, estar do outro lado”

“O que mais gostei da rodagem foi o trabalho em equipa, todos tinham uma função importante”

“Do nosso filme acho que o mais importante é a própria interacção entre as duas personagens, especificamente entre o grupo e o meu personagem. Essa relação é que mostra o intervalo”

——-

Comme actrice, le plus difficile a été les regards, parvenir à ce qu’ils soient réels et qu’ils parlent sans paroles.

Après avoir été actrice, j’ai été intéressé à faire la caméra, à être de l’autre coté.

Ce que j’ai le plus aimé du tournage, c’était le travail en équipe, tout le monde avait une fonction importante.

Dans notre film, je crois que le plus important est l’interaction entre deux personnages, ou plus précisément entre un groupe et mon personnage. C’est cette relation qui montre l’intervalle.

Diana Paiva (actrice principale / caméra )

“O intervalo para mim são as distâncias e relações entre as personagens, como se vê no filme – O Verão de Kikujiro de Takeshi Kitano- a distância que há entre o filho e a mãe”

kikujiro

“Acho que o nosso filme é sobre o intervalo entre a personagem principal e o grupo, são como dois lugares ou duas situações muito diferentes e distantes”

“No argumento aproveitamos as ideias de todos, tiramos um pouco de cada uma e também estivemos a pensar nos filmes que vimos e do que gostamos mais de cada um »

“Lembro muito do menino do filme –My Childhood- de Bill Douglas, é uma personagem que mostra a falta do seu pai e de alguma maneira da sua mãe também”

“Como realizador o que mais gostei foi pensar nos planos, escolher o lugar certo e onde queria pôr a câmara. O mais difícil foi coordenar a equipa e mantermo-nos todos concentrados”

“Foi muito divertido trabalhar em equipa e entre amigos, e acho que conseguimos ter momentos de grande seriedade nos quais trabalhamos muito bem”

———-

L’intervalle, pour moi, c’est la distance et les relations entre les personnages comme on le voit dans « L’Été de Kikujiro » da Takeshi Kitano, la distance qui existe entre le fils et la mère.

Je pense que notre film est sur l’intervalle entre le personnage principale e le groupe, ce sont comme deux lieux ou deux situations très différentes et distantes.

Pour le scénario, nous avons profités des idées de tous, nous avons pris un bout de chaque et nous avons aussi pensé aux films que nous avions vu et à ce que nous avions le plus aimé en chacun d’eux.

Comme réaIisateur, ce que j’ai le plus aimé c’est de penser les plans, choisir le lieu juste et où je voulais mettre la caméra. Le plus difficile a été de coordonner l’équipe et nous maintenir tous concentrés.

Ce fut vraiment amusant de travailler en équipe et entre amis et je crois que nous avons réussi a avoir des moments de grand sérieux durant lesquels nous avons très bien travaillé.

Guilherme Venâncio (Réalisateur et Assistant de son)

9EBMA

“O Verão de Kikujiro” de Takeshi Kitano, foi o filme que mais gostei, sobretudo pelos olhares do rapaz, acho que foram uma inspiração para a nossa personagem principal”

“O menino das minas de carvão do filme –My Childhood- de Bill Douglas, também acho que é uma personagem interessante. Nesse filme gostei como os planos mostram a distância, os pontos de vista da câmara criam essa distância”

“O mais difícil no nosso filme foi fazer os movimentos de câmara, era difícil porque eram contínuos, mas acho que com mais prática consigo fazê-los melhor.”

4EBMA

“Gostei muito de trabalhar nos enquadramentos e perceber como estava a luz e se era preciso usar o reflector ou não, trabalhar nas coisas técnicas da imagem que depois são muito importantes para o filme. Por exemplo que a luz não tinha ficado muito forte na cara da personagem porque depois não se conseguia ver os olhares dela”

——–

« L’Été de Kikujiro » de Takeshi Kitano a été le film que j’ai le plus aimé, surtout pour les regards du garçon. Je pense que cela a été une inspiration pour notre personnage principal.

Le garçon des mines de charbon de « My Childhood » de Bill Douglas, est aussi, je crois, un personnage intéressant. Dans ce film j’ai aimé comment les plans montrent la distance: les points de vue de la caméra créent cette distance.

Le plus difficile dans notre film, ça a été de faire les mouvements de caméra. C’était difficile parce qu’ils étaient continus et je crois qu’avec plus de pratique j’arriverais à mieux les faire.

J’ai beaucoup aimé travailler les cadrages, comprendre comment était la lumière et s’il fallait utiliser le réflecteur ou non, travailler les cotés techniques de l’image qui ensuite sont très importants pour le film. Par exemple, que la lumière ne soit pas trop forte sur le visage des personnages parce qu’ensuite on n’arrivait pas à voir leurs regards.

 

Manuel Vieira (caméra)

“Quando estávamos a pensar na história queríamos que fosse simples mas não muito, queríamos que a localização ajudasse a contar a história, queríamos um lugar amplo com ambientes diferentes”

5EBMA

“O tema do intervalo é interessante porque pode significar muita coisa, é distância mas também proximidade, é o jogo entre as duas (entre o que está perto e longe)”

“Agora nesta sessão da montagem, vemos o que correu mal e em que podíamos melhorar”

“Eu gostaria de experimentar fazer realização, gostava de coordenar a equipa e decidir os enquadramentos e os planos”

“O trabalho em equipa foi o que mais gostei, todos fazíamos parte e cada um de nós tinha responsabilidade”

———

Quand nous pensions à l’histoire, nous voulions qu’elle soit simple mais pas trop, nous voulions que les lieux aident à raconter l’histoire, nous voulions un espace vaste avec des ambiances différentes.

Le thème de l’intervalle est intéressant parce qu’il peut signifier beaucoup de choses: c’est la distance mais aussi la proximité, et le jeu entre les deux (entre ce qui est près et ce qui est loin.)

Au moment du montage, on peut voir ce qui a bien marché et ce que nous pourrions améliorer.

 J’aimerais essayer de faire la réalisation, de coordonner l’équipe et de décider des cadrages et des plans.

Le travail en équipe est ce que j’ai le plus aimé, nous faisions tous partie du film et chacun de nous avait des responsabilités

Vicente Gomes (acteur/script/ assistant-réalisateur)

 

 

Catégorie : ...En cours..., Films vus, Hors classement | Laisser un commentaire

Berlinale

berlinale_logo

In Berlin findet jedes Jahr die Berlinale statt, auf der Filme aus aller Welt gezeigt werden.  Zum ersten Mal habe ich diese mit meinem Filmkurs besucht und ich muss sagen, dass es mir dort sehr gefallen hat, die Filme zu sehen und deren Unterschiede festzustellen. Wir haben das Kurzfilmprogramm 1 in der Reihe „14 plus“ besucht und jeder der 10 Filme war einzigartig. Zum Vorschein kamen vor allem die Kulturen, die jeweils ihren eigenen Film prägten. Anschließend konnten wir den Regisseuren und Produzenten auch ein paar Fragen stellen. Ich hoffe, dass ihr auch mal die Möglichkeit dazu haben werdet, dieses Event zu besuchen.

Continuer la lecture

Catégorie : Hors classement | Laisser un commentaire

Visite du musée du cinéma de Gérone

Le 31 mars, nous avons visité le musée du cinéma de Gérone en Espagne. Nous avons découvert de façon ludique l’histoire du cinéma et les magnifiques collections du musée.

Voyage à Gérone

Voyage à Gérone 3

 

Nous avons apprécié cette très belle ville.

Catégorie : Hors classement | Laisser un commentaire