Accueil

Maintenant en ligne le blog 2015-2016 ici

« Au loin s’en vont les nuages, les enfants du monde filment le climat »

La question du climat et de la météorologie est une question essentielle de cinéma.

moonrise-kingdom-script-100

Elle révèle à travers le monde et les cinématographies, des paysages, des lumières, des façons d’être au monde, d’habiter et de mettre en valeur un territoire, de le transformer, des stratégies de survie et de préservation. Elle illustre ainsi l’universelle mais diverse influence du climat sur les hommes, sur leur état psychique, leur comportement, et leur interprétation du ciel, rationnelle ou symbolique.

On travaillera tout au long de cette année sur cette question en l’articulant notamment à celle du rapport intérieur/extérieur dans la création cinématographique.

La-ruee-vers-l-or-5

Elle permettra de rendre les enfants sensibles à la météo et au climat de leur cadre de vie, dont ils sont souvent peu conscients car il s’agit de leur vie quotidienne, et donc banalisée par l’habitude.

 

 

Nous accueillons cette année de nouveaux partenaires et de nouveaux participants:

La Corse, le Mexique, la Lituanie et la Finlande.

Partenaires :

Allemagne : Deutsche Kinemathek-Museum für Film und Fernsehen et Arsenal-Institut für Film und Videokunst, à Berlin, Université de Brême /

Belgique : Service de Culture Cinématographique et Cinémathèque royale de Belgique à Bruxelles / Brésil : Imagens em Movimento (association Raiar) avec la Cinemateca do Museu de Arte Moderna à Rio de Janeiro (MAM-Rio) / Escola Carlitos avec la Cine¬mateca brasileira à São Paulo /

Bulgarie : Lycée et Institut français de Sofia /

Cuba : Escuela Internacional de Cine y Tv avec la Cinemateca de Cuba (ICAIC) /

à bientôt

 

 

 

Voici un aperçu de quelques films réalisés cette année en atelier, par des enfants et adolescents, sur la question de l’intervalle.

L’intégralité de films est visionnable ici

——————–

Bande-Annonce des ateliers du Cinéma, cent ans de jeunesse sur l’intervalle
3,4 et 5 juin à la Cinémathèque française

Voici un aperçu de quelques films réalisés cette année en atelier, par des enfants et adolescents, sur la question de l’intervalle.

L’intégralité de films est visionnable ici

Capture d’écran 2015-05-22 à 20.26.17

 

Capture d’écran 2015-05-22 à 20.26.38Capture d’écran 2015-05-22 à 20.27.11

 

 

 

 

 

 

Télécharger le pdf du Cinéma, cent ans de jeunesse juin 2015

——————–

Pour la première année, une journée de bilan d’étape du Cinéma, cent ans de jeunesse s’est déroulée à Cuba, où nous avons été chaleureusement accueillis par l’EICTV (Ecole internationale de cinéma et de télévision), ainsi que par la Cinémathèque de Cuba, toutes deux partenaires du Cinéma, cent ans de jeunesse.

Des liens forts unissaient déjà Cuba à la Cinémathèque française, mais c’est à l’heureuse initiative du partenaire culturel nîmois Docs aux sels que l’EICTV a rejoint le dispositif, en 2012.
Pour la 3e année consécutive, un atelier a été mis en place dans la petite école du village de Cayo la Rosa, proche de l’Ecole de cinéma ; l’année prochaine, un second atelier devrait voir le jour à la Havane.

Cette journée de bilan d’étape a réuni des participants du Brésil, de France et de Cuba ; nous avons présenté le dispositif à l’ensemble des enseignants et étudiants de l’Ecole, particulièrement concernés et intéressés par les questions de pédagogie du cinéma. L’EICTV pourrait devenir un pôle coordinateur du Cinéma, cent ans de jeunesse en Amérique latine.

Nous attendons à présent impatiemment de découvrir le film des enfants de Cayo la Rosa, film qui sera présenté par deux des jeunes réalisateurs, accompagnés de leur intervenant, venus spécialement en France à cette occasion.

Nathalie Bourgeois,
Pour la Coordination du CCAJ

(Cliquer pour voir les images)

———————–

L’Argent de poche de François Truffaut.

Les 13,14 et 21 mars dernier, les participants des ateliers se sont réunis à La Cinémathèque française à Paris et au Cinéma Jean Renoir à Martigues, pour un premier bilan d’étape. Intervenants, enseignants et partenaires culturels y ont présenté les exercices réalisés par les élèves au cours de la première partie de l’année scolaire.
Ces journées ont permis de premiers et précieux échanges d’expérience entre les ateliers des différents pays. Pour voir un aperçu des réalisations de tous les participants autour de la question de l’intervalle au cinéma, rendez-vous sur la page  « Exercices ». le Le 26 mars, pour la première fois, une journée de bilan méthodologique s’est également déroulée à l’Ecole de Cinéma du Cuba (EICTV), dont nous rendrons compte prochainement sur le blog.

 L’équipe de coordination du Cinéma, cent ans de jeunesse

———————–

CCAJ-FormationInitialeoct2014©CF(N.Fontinele)8568CCAJ-FormationInitialeoct2014©CF(N.Fontinele)8378CCAJ-FormationInitialeoct2014©CF(N.Fontinele)8306

CCAJ-FormationInitialeoct2014©CF(N.Fontinele)8731CCAJ-FormationInitiale-oct2014©CF(N.Fontinele)8576

Le lancement de la nouvelle saison du Cinéma, cent ans de jeunesse s’est déroulé, les 10 et 11 octobre 2014, à la Cinémathèque française. Première rencontre, donc, entre les enseignants, intervenants et partenaires culturels venus des 10 pays qui participeront cette année au dispositif.

Deux journées pendant lesquelles Alain Bergala a déplié les enjeux d’une question inédite, L’Intervalle, en concertation avec l’équipe qui coordonne le Cinéma, cent ans de jeunesse à la Cinémathèque.

S’éloigner, disparaître au loin, se rapprocher (les figures entre elles, les figures et la caméra), l’intervalle générateur de sens et d’émotion que l’on retrouve à l’œuvre dans des films aussi différents que Gravity, l’Argent de poche, le Kid ou les Amants crucifiés…, un sujet qui intéresse tout particulièrement le Cinéma, cent ans de jeunesse.

Deux journées où les participants ont fait connaissance, mutualisé leurs pratiques d’éducation artistique, tout en s’engageant dans un nouveau projet commun.  Un temps précieux pour pouvoir proposer et visionner des extraits de film sur le sujet de l’année, réfléchir ensemble aux règles du jeu qui doivent être chaque année inventées pour les ateliers (ces règles du jeu, dans leur version définitive, sont désormais en ligne sur le blog).

Accueillis par Costa Gavras, président de la Cinémathèque et parrain du Cinéma, cent ans de jeunesse, les participants ont également rencontré Serge Toubiana, directeur général de la Cinémathèque, qui, à cette occasion, leur a présenté l’exposition fraîchement inaugurée dont il est le commissaire, consacrée à François Truffaut.

Autre moment important : celui de la présentation d’une maquette du nouveau site internet dédié au Cinéma, cent ans de jeunesse, créé grâce au soutien de la Fondation EDF. Outil évolutif destiné à s’enrichir, ce site a pour vocation de proposer une réflexion et des ressources expérimentées en atelier pendant 20 années, en favorisant la participation de ses utilisateurs (mise en ligne prévue au début de l’année 2015).

Nous attendons à présent de découvrir sur le blog qui seront les ateliers qui, selon l’expression consacrée, « feront Cent ans », à travers le monde, cette année…

A suivre.

 

* Pays participants sur l’année 2014-15 :
France (régions Ile-de-France, PACA, Languedoc-Roussillon, Alsace, Rhône-Alpes, ainsi qu’en outre-mer Guadeloupe et Martinique), Espagne, Italie, Portugal, Royaume-Uni (Angleterre et Ecosse), Allemagne, Belgique, Bulgarie (nouveau).

 

Nathalie Bourgeois
Pour la Coordination du CCAJ
Avec Isabelle Bourdon, François Chabret, Katia Mendez-Best

 

———————–

Les ateliers reprendront dès le mois d’octobre 2014 dans les écoles, collèges, et lycées à travers le monde sur le sujet de l’intervalle.

 En attendant l’ouverture des échanges entre les ateliers vous pouvez découvrir l’ensemble des travaux réalisés par les élèves au cours de la saison précédente sur la question « mettre en scène » sur le blog de la saison 2013-2014.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*