Archives par mot-clef : faux

Des ballons, pour que réel et fiction se mélangent…

Quand le maître nous a donné les consignes du premier exercice (interactions réel/fiction), on en a beaucoup parlé. Nous avons compris que nous devions tester comment le réel et la fiction pouvaient se mélanger dans un plan.

Nous avons d’abord réfléchi ensemble à notre fiction, à la raison pour laquelle un personnage pouvait en attendre un autre. Nous avons eu beaucoup d’idées mais nous n’en avons gardé qu’une seule, celle qui nous semblait être la meilleure :
Un personnage tient difficilement quatre ou cinq gros ballons, il attend un copain qui lui apportera un filet pour qu’il puisse les transporter plus facilement.

Nous avons ensuite réfléchi à quels éléments du réel pourraient venir modifier notre petite fiction. Nous avons trouvé que ça pouvait être les objets eux-mêmes (c’est pour ça que nous avons pensé à des ballons qui peuvent nous échapper des mains) la circulation (les motos, les voitures, les vélos, les autobus…) les gens (les passants, la foule, les bousculades, les files d’attente, les métiers…) les animaux (chiens,
chats, oiseaux, abeilles…) et la météo (pluie, vent, neige, soleil…)

Eva, Thomas et Pauline choisissent le cadre

Eva, Thomas et Pauline choisissent le cadre

Melvin suit les indications de Fabien

Melvin suit les indications de Fabien

Il nous a ensuite fallu trouver tout un tas d’endroits différents dans lesquels situer cette action. Pour rendre possible la rencontre entre le réel et la fiction, nous avons choisi des endroits où il y avait beaucoup de  réel . Nous avons pensé au marché, au parking, au bureau de tabac, à la boulangerie, au carrefour, à la cour de récréation, au parc…
Nous avons commencé un jeudi matin par le marché. Nous nous attendions à filmer la foule et les vendeurs ambulants. Nous nous doutions que nous nous ferions vite repérer et que ça pourrait empêcher le réel d’arriver. Alors, nous avons eu l’idée de poser la
caméra qui filmait notre séquence à l’endroit voulu et de ne pas rester derrière.

Cécile et ses ballons au marché

Cécile et ses ballons au marché

Cécile et Lola organisent le faux tournage

Cécile et Lola organisent le faux tournage

Une fois que nous avons choisi le cadre et la position de l’acteur, nous avons lancé l’enregistrement et nous avons organisé un faux tournage à côté, tout en jetant un coup d’œil à la séquence des ballons.
Ainsi, les gens du marché ne se doutaient pas qu’ils étaient filmés et étaient plutôt intéressés par le faux tournage. Nous avons fait pareil au carrefour et devant la boulangerie.

Dans la cour, nous nous y sommes pris différemment. Nous voulions que les autres élèves se comportent normalement et ça a été le cas. Nous avons filmé le plan séquence en plongée, depuis la fenêtre de notre classe.

Cécile prépare le cadre

Cécile prépare le cadre

Nous avons préparé le cadre et l’emplacement des acteurs à l’avance, puis, pendant la récréation, nous avons filmé sans être vus et nous avons enregistré beaucoup de réel !

Notre acteur portant tous ces ballons a attiré beaucoup de curieux, des plaisantins ont fait tomber les ballons ou les ont pris pour jouer avec. On était content, c’est ce qu’on
voulait car ça, c’est du réel !

Au parc, nous voulions filmer la météo et les animaux. Nous avons choisi un jour de vent et nous avons demandé à la maman de Pauline de venir avec son bébé chien. Nous n’avons pas pu filmer dans le même plan le vent dans les arbres et les personnages , on devait se mettre trop loin.  Le chien était un peu paresseux, mais on a eu l’idée de faire courir le deuxième personnage, et il s’est mis à le suivre et à avoir envie de jouer.

Nous sommes rentrés dans les enclos des chèvres et des ânes. C’était amusant, les animaux nous ont donné beaucoup de réel, mais les personnes qui travaillaient à l’entretien des enclos n’avaient pas trop envie d’être filmés : quand on plaçait la caméra, ils se débrouillaient pour être hors champ !

En regardant tous les rushes, nous avons remarqué que les choses se passent différemment pour presque chaque plan :Quelquefois, le réel et la fiction coexistent sans se mélanger : le personnage attend son camarade au milieu du réel mais il n’y a pas d’échange entre le réel et la fiction.

D’autres fois, la fiction vient modifier le réel : des passants s’arrêtent et discutent, aident à ramasser des ballons, des enfants arrêtent leurs jeux, volent des ballons pour jouer
avec…

Ou bien c’est le réel qui vient modifier la fiction : le personnage n’arrive pas à tenir les ballons qui lui échappent ou alors il n’arrive pas à les récupérer quand on les lui prend
et d’autres acteurs doivent venir l’aider.

Nous avons aussi remarqué que, très souvent, nous avons coupé trop vite et nous nous sommes privés d’éléments du réel qui étaient en train d’arriver.Nous avons aussi filmé quelquefois en plans trop larges. Nous voulions avoir beaucoup de réel, mais on était, du coup, trop loin des personnages et on ne distinguait plus les interactions.

Si nous avons le temps, nous retournerons certains plans en tenant compte de tout ça.

Catégorie : Exercices, Interactions réel/fiction | Marqué avec , | Un commentaire