A propos du Cinéma, cent ans de jeunesse

Avec la récente participation du Brésil, Le Cinéma, cent ans de jeunesse, coordonné  par le service pédagogique de la Cinémathèque française, devient désormais un projet d’éducation au cinéma international. Costa-Gavras,  président de La Cinémathèque, en est le parrain. Alain Bergala, cinéaste, enseignant et critique, le conseiller artistique. Ce projet met en place des ateliers de réalisation dans les écoles, collèges, lycées, sur plusieurs régions en France, mais aussi  en Espagne, au Portugal, en Italie, en Grande-Bretagne,  au Brésil et en Allemagne.  De nombreuses structures culturelles investies dans l’éducation y sont impliquées, à travers le monde : en premier lieu des cinémathèques (Cinémathèques de Barcelone, du Portugal, de Rome, de Rio, de São Paulo, BFI à Londres), ainsi que des associations, des salles de recherche et des pôles de ressources. Rejoindront le projet cette année : L’Allemagne (Deutsche Kinemathek à Berlin) et, à l’occasion de l’année des Outre-mer, la Région Guadeloupe (avec l’association Ciné Woulé).
Chaque année, une nouvelle question de cinéma est travaillée dans les ateliers, selon des règles du jeu communes à tous les participants. En fin d’année scolaire, l’ensemble des participants (enseignants, professionnels du cinéma et élèves) se retrouve à La Cinémathèque, dans une grande diversité générationnelle et géographique. Pendant plusieurs journées, tous les films-essais élaborés en atelier sont présentés dans la grande salle de La Cinémathèque. Ces projections donnent lieu à des échanges (en français mais aussi en anglais, catalan, italien, et portugais) entre les jeunes réalisateurs, âgés de 7 à 18 ans, qui ont vécu une expérience de cinéma commune, autour d’un même sujet.
En 2012: la part du réel dans la fiction.

Exemples de questions déjà abordées les années précédentes : Tendance Lumière/tendance Méliès; l’altérité au cinéma ; le hors champ sonore ; un siècle de gestes au cinéma ; l’espace et le temps réels ou filmiques ; la place de l’acteur dans la mise en scène ; le plan ; le montage et le raccord; la lumière; le rapport figure-fond; le point de vue; la couleur; les mouvements de caméra; montrer ou cacher ? 

Ont participé au Cinéma, cent ans de jeunesse au fil des années depuis sa création :
British Film Institute à Londres ; Café des images à Hérouville-St-Clair/APCVL;  Centre-Image de Montbéliard ;  Ciné Woulé en région Guadeloupe ; Cinema en curs (association A Bao A Qu) avec la Filmoteca de Catalunya à Barcelone ; Cinéma Jean Renoir à Martigues et Platform à Marseille ; Cinéma Mon Ciné à Saint Martin d’Hères ; Cinémathèque de Toulouse ; Deutsche Kinemathek et  Institut für Film und Videokunst, Berlin; Docs aux Sels à Nîmes ; Escola Carlitos et Cinemateca brasileira à São Paulo ; Il Labirinto (Progetto Educinema) avec la Cineteca Nazionale à Rome; Imagens em Movimento et Cinemateca do Museu de Arte Moderna à Rio de Janeiro; Institut Jean Vigo–Cinémathèque euro régionale à Perpignan; Institut Lumière à Lyon ; L’Eden-Le-Volcan au Havre ; La Cinémathèque française à Paris ; La Coursive Scène nationale de la Rochelle ; Os Filhos de Lumière (Les enfants de Lumière) avec la Cinemateca Portuguesa-Museu do Cinema à Lisbonne ; Passeurs d’Images Pays de la Loire – Festival Premiers plans à Angers ; Pôle Image Haute Normandie à Rouen ; Scène nationale Evreux Louviers ; Vidéo Les Beaux Jours–Pôle régional d’éducation artistique et de formation au cinéma à Strasbourg.

Comment rejoindre le Cinéma, cent ans de jeunesse ?
– Dans les différents pays et régions en France : la demande doit émaner du représentant de la structure culturelle (archive, pôle ressource, salle de cinéma…) souhaitant coordonner de nouveaux ateliers.
– En Ile-de-France : des enseignants eux-mêmes, désireux de participer au dispositif avec une classe. Prendre contact, à la Cinémathèque française, avec Nathalie Bourgeois, coordinatrice du Cinéma, cent ans de jeunesse, avant la fin du mois de mai précédant l’année concernée. Une première réponse sera adressée avant la mi-juillet ; les candidatures ne pourront être validées définitivement qu’au début de l’année scolaire (septembre).

« Une Expérience de cinéma à l’école à travers le monde », téléchargez le livret de présentation du Cinéma, cent ans de jeunesse.

Coordination et contact :
Service pédagogique de la Cinémathèque française, 51 rue de Bercy 75012 Paris.
Nathalie Bourgeois (directrice du service pédagogique : tel : 01 71 19 33 27 / n.bourgeois@cinematheque.fr
En collaboration avec :
Sandra Sana  (coordination audiovisuelle) : tel : 01 71 19 33 96 / s.sana@cinematheque.fr
Gabrielle Sébire (responsable des actions en milieu scolaire) : tel : 01 71 19 33 39 / g.sebire@cinematheque.fr
ois

Photo : Journée à la Cinémathèque, juin 2011, © Suko Lam / CF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*